La rue Jean Nicot est le lieu de successions bien curieuses, où les noms ne veulent visiblement pas s’effacer. En effet, lors de la vente de la boulangerie du 20 rue Jean Nicot, l’enseigne de la boutique rose a longtemps continué à afficher Poujauran, alors que le fameux Jean-Luc avait quitté les lieux. Cela avait d’ailleurs donné lieu à quelques conflits entre ce dernier et le repreneur, Stéphane Secco.

L’histoire semble s’être répétée en avril dernier, puisque la boulangerie-pâtisserie-traiteur a changé de mains en toute discrétion. A première vue, tout semblerait être identique, les clients continuent à recevoir des sacs plastiques au nom de l’ancien pâtissier du groupe Costes, les produits sont réalisés de façon identique… mais quelques détails dénotent du changement de propriétaire, comme des étiquettes apposées sur les paquets ou les pâtisseries. Nous sommes à présent chez Sylvain et Nathalie Maurice, même si le auvent indique toujours Secco.

Au vu de l’excellente réputation de la maison, on peut tout à fait comprendre que les nouveaux tenanciers aient fait le choix de ne pas communiquer sur leur arrivée, même si tout cela demeure assez opaque pour le consommateur. Il ne reste qu’à espérer que la qualité des produits ne soit pas affectée sur le long terme, comme c’est malheureusement souvent le cas dans le cadre de ce type de changements. Cela sera à voir à la rentrée, puisque le lieu sera fermé pour congés à partir de demain soir.
A noter qu’il semblerait que Stéphane Secco reste propriétaire de sa seconde boulangerie, acquise mi-2007. Vous pourrez donc être certains de retrouver les mêmes produits au 75 boulevard de Grenelle, dans le 15è arrondissement.

13 réflexions au sujet de « Un changement sans bruit rue Jean Nicot »

    • J’espère aussi, je n’ai jamais été convaincu par cette adresse ‘bis’, d’ailleurs il me semble que les gammes étaient assez différentes…
      Concernant le nouveau projet de M. Secco, bien vu, à priori il serait en train de reprendre la boulangerie du 101 rue de Rennes, précédemment détenue par la « fameuse » famille Hakkam. Une excellente nouvelle! J’irai voir rapidement ce qu’il en retourne.

  1. je ne trouve pas malhonnête de ne pas indiquer le changement de propriétaire aux clients, une marque rachetée ne change pas forcément de nom, du moins, pas tout de suite, je pense que tant qu’il garde l’image et les produits à l’identique, cela ne pose pas de problème.

  2. Ping : Pain du jour : Tourte de Seigle, Rodolphe Landemaine (Paris 18è) | painrisien

  3. Ping : Huré fait un Carton dans le 16è arrondissement | painrisien

  4. Après une absence de Paris….de presque deux ans, j’ai souhaité me replonger dans de doux souvenirs, ayant connu la boutique depuis l’arrivée de JL Poujauran ! J’ai donc vécu le changement avec Secco….sans trop de bonheur, car légèrement différent quant à la qualité et à l’ambiance….mais bon! Aujourd’hui je viens de découvrir une nouveau nom sans annonce de changement de propriétaire sur le store….en revenant chez moi et en déballant un paquet !
    J’ai senti une ambiance très différente avec des serveuses très peu souriantes et aimables ce qui n’est pas très malin je pense vis à vis des habitués ! Je vais goûter je ce que j’ai acheté en espérant que la qualité sera la même…..!!!

  5. Effectivement ,la relève n est pas là du tout…..
    En plus du personnel qui est tout juste sympathique. La qualité n’est plus du tout la même. Je l’ai constaté sur le pain ,les plats cuisines .
    Ce soir je suis furieuse car les cakes au chocolat qui étaient encore très bons ,moelleux il y a quelques temps…m’ont aussi grandement déçus! J’en ai pris 2 au chocolat et 1 aux citrons ,les chocolats étaient racis ,secs et ils ont rétrécis .C’était mon dernier achat chez ParisSeven (Sylvain Maurice). A éviter… Il y a tellement mieux ailleurs

    Une ex-cliente.

  6. changement de propriétaire et beaucoup de problèmes sur le pain : les commandes passées ne sont pas toujours honorées et cela sans excuse, lamentable pour le prix payé ! de plus, il manque souvent des variétés sur les petits pains (pistolets, Napoléons..). Du sérieux est à remettre dans la boutique !

  7. J’adorai cette boulangerie avec Stéphane aujourd’hui il suffit de voir que les gens n’attendent plus sur le trottoir pour être servis ; la boulangerie est vide et la qualité médiocre, l’accueil déplorable. Ces gens n’ont qu’ils étaient dans un « village » et qu’il est important de perpétuer le rêve et la qualité!

  8. Oui, il faut que Stéphane revienne !! L’accueil de Paris-seven est terrible vraiment vraiment !! Les vendeuses n’ont pas eu bonne éducation de leurs parents ? Je n’y retourne jamais ! En plus tout est brûlé, tout noir, je n’ai jamais vu un tel pain !! c’est trop dur pour croquer !! C’est immangeable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *