Je ne rate pas une occasion de parler des réussites de l’équipe de M. Delmontel en terme de mise en avant des produits, mais je ne suis pas sectaire pour autant, et je suis client occasionnel de ses boutiques. D’autant plus lorsqu’il est question de découvrir des pains originaux !

Souvenezvous, je vous avais proposé d’inviter un bel irlandais à votre table il y a quelques temps, avec le pain à la Guinness de Rodolphe Landemaine. Décidément, les boulangers duarrondissement aiment bien ces insulaires, puisqu’Arnaud Delmontel propose en ce mois de septembre (mais également en octobre !) un pain dit « Ecossais« .
Son premier attrait est visuel, très sympathique à voir en boutique car il forme un carré de petits pains nature, sésame ou pavot. Pour vous faire une meilleure idée, vous pourrez retrouver la photographie « officielle » en suivant ce lien : http://www.arnaud-delmontel.com/upload/produit/grande/1306507918.jpg

 

 

La question qui suit est de savoir ce que ce pain peut bien avoir de particulier et de si écossais, mis à part sa forme. J’ai donc questionné la sympathique vendeuse, qui m’a répondu… qu’il contenait du saindoux. J’ai eu un mouvement de recul, puis j’ai décidé de faire confiance à M. Delmontel.
En réalité, cet ingrédient n’exprime pas d’arôme particulier, il procure simplement au pain un caractère brioché. Au final, cet écossais est très doux, moelleux et agréable à déguster. C’est effectivement un peu comme un pain brioché, mais en plus léger, moins gras tout en n’étant pas trop sec. On le déguste avec plaisir, la saveur des graines (si l’on prend un morceau qui en est saupoudré, bien sûr) s’exprime bien sur cette douceur et accompagne le tout.
Cela peut constituer une base de choix pour un sandwich tout en douceur.
Sa conservation est bonne, il ne sèche pas de façon déraisonnable et reste moelleux malgré les heures qui passent.

C’est donc là une proposition agréable et éphémère que nous propose Arnaud Delmontel, en nous donnant un petit aperçu de la gastronomie écossaise, puisque ce pain fait effectivement partie de leurs spécialités. L’idée de proposer des pains spéciaux de ce type au fil des mois est agréable, cela créé des « rendez-vous » dans la boulangerie et permet à la clientèle de découvrir de nouvelles saveurs. Seul bémol : le prix, puisque la part de pain écossais est vendue 90 centimes pour un poids d’environ 80 gr. On pourra noter également le manque de délicatesse du service, qui ne prend pas la peine de demander au client s’il souhaite une part avec des graines, et si oui, lesquelles.

Pain écossais, Arnaud Delmontel – Paris 9è, 90 cts la part d’environ 80g. Proposition saisonnière, vendue dans les trois boulangeries Delmontel, de septembre à octobre 2011.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *