En faisant le choix de créer ce blog et de m’y investir comme je l’ai fait, ma vie et mon rapport aux autres a changé de façon impressionnante. Tout d’abord car j’ai repris goût à aller vers les autres, à découvrir des univers personnels et singuliers, mais aussi parce que cela m’a imposé un certain nombre de responsabilités… et d’attentes. Honnêteté, indépendance, persévérance… Autant de mots qui forment des actes au quotidien.
Ce qui est sans doute le plus étonnant pour moi, c’est le nombre d’amis et d’ennemis potentiels que cela m’a créé. Ainsi, de nombreux artisans m’attendent plus ou moins, sans vraiment se manifester pour la plupart. Je ne connais peut-être même pas leur adresse actuellement, mais ma visite serait bienvenue… ou pas.

L'Atelier des Artistes, une boutique fraichement repeinte, ayant abandonné les tons bleutés pour un noir élégant.

L’Atelier des Artistes, une boutique fraichement repeinte, ayant abandonné les tons bleutés pour un noir élégant.

Ainsi, ma visite à Romainville, en Seine-Saint-Denis, n’a pas vraiment surpris. Je n’avais pas été informé de l’adresse exacte, ni même de la date d’ouverture précise, mais je savais qu’ils partaient vers une nouvelle aventure. En effet, c’est au 73 boulevard Edouard Branly que Stéphanie Dias Gil, Luzia et Jorge Costa Da Silva ont démarré leur propre affaire, il y a tout juste une semaine. On les a connus dans le 12è arrondissement, au sein de la boutique très familiale d’Antonio Dias Gil, mais c’est à présent sur leur propre scène qu’ils s’expriment… ou plutôt leur Atelier des Artistes, puisque c’est le nom de leur boulangerie.

Jorge, Stéphanie et Luiza, les fameux artistes.

Jorge, Stéphanie et Luiza, les fameux artistes.

Même si Sévérine et Franck Perrée – les anciens propriétaires – étaient déjà des professionnels sérieux, reconnus par la population locale, nos trois jeunes entrepreneurs ont souhaité dès le début imposer leur identité, au travers d’éléments visuels et produits. Une devanture repeinte, un magasin rafraichi, deux points qui marquent immédiatement la clientèle et l’informent sur la reprise. Ici, aucun agenceur n’a été appelé pour réaliser les travaux, on préfère le fait maison, et ce n’est pas forcément un mal car la boutique porte ainsi les couleurs des associés en toute simplicité.

Des croissants tout juste façonnés.

Des croissants tout juste façonnés.

Cet engagement dans le « fait maison », on le retrouve tout autant dans les douceurs : pains, viennoiseries, pâtisserie et traiteur sont de réalisation entièrement artisanale. Au laboratoire, c’est Jorge qui officie en boulangerie et viennoiserie, accompagné d’un ouvrier, tandis que sa soeur Luzia prend en charge le sucré.

La baguette au Curry et aux Céréales est un produit savoureux mais néanmoins surprenant : il faut le proposer à une clientèle réceptive... et cela semble être le cas à Romainville, puisque les baguettes se vendent, tout comme la viennoise chocolat blanc-citron vert ou les généreuses tourtes de Meule, de Kamut ou de Seigle.

La baguette au Curry et aux Céréales est un produit savoureux mais néanmoins surprenant : il faut le proposer à une clientèle réceptive… et cela semble être le cas à Romainville, puisque les baguettes se vendent, tout comme la viennoise chocolat blanc-citron vert ou les généreuses tourtes de Meule, de Kamut ou de Seigle.

De la capitale à la banlieue, les habitudes n’ont pas changé : le trio est resté fidèle au meunier Foricher et à la certification Label Rouge – Bagatelle pour leur baguette de Tradition française. Difficile de mettre en défaut les pains : entre la Bagatelle avec sa mie crémeuse, sa croûte très craquante et son alvéolage remarquable, le pain des Gaults nature, céréales ou aux noix avec ses notes acidulées, la tourte de Meule, le Kamut, la Tradi-Curry-Céréales ou pour les plus gourmands les viennoises chocolat blanc-citron vert… On ne sait que choisir, et dans un sens, je crois que ce serait agréable si c’était plus souvent le cas.

Afin d'accueillir les nouvelles propositions de Jorge, l'étagère à pains a été élargie sur la droite. Kamut, boule et baguette de Meule, ... Cuissons et façonnages sont au rendez-vous.

Afin d’accueillir les nouvelles propositions de Jorge, l’étagère à pains a été élargie sur la droite. Kamut, boule et baguette de Meule, … Cuissons et façonnages sont au rendez-vous.

 

Certes, les viennoiseries manquent parfois un peu de cuisson – elles n’en demeurent pas moins croustillantes et généreuses -, mais cela n’a pas empêché le public d’être séduit par la première apparition des artistes : ce week-end, on se pressait nombreux aux portes de la boulangerie pour déguster les croissants du « nouveau boulanger ». Nouveau, pas tant que ça, en réalité. Le choix de cette implantation n’a rien d’un hasard : la famille Costa est présente à Romainville depuis bien longtemps, tandis qu’Antonio Dias Gil tenait une affaire à Montreuil avant de rejoindre Paris. Dès lors, de fidèles clients, informés de cette arrivée, n’ont pas hésité à faire le déplacement… ce qui témoigne d’un bel attachement du consommateur à son artisan ainsi qu’à sa famille.

Viennoiseries classiques et très accessibles : 0,90€ pour un croissant au beurre, le prix est plus qu'honnête.

Viennoiseries classiques et très accessibles : 0,90€ pour un croissant au beurre, le prix est plus qu’honnête.

Le plus frappant est sans doute cette capacité à mettre en place les gammes aussi vite : en boulangerie, mais aussi en pâtisserie, avec des pâtes à choux, tartes, millefeuilles… aussi simples que gourmands. Le flan à l’ancienne, dont je vous avais parlé dernièrement, est de la partie, tout comme les cakes pomme-vanille ou abricot-pistache.

Le Flan Grand-Mère, toujours bien cuit, partage le terrain des gourmandises avec les cakes.

Le Flan Grand-Mère, toujours bien cuit, partage le terrain des gourmandises avec les cakes.

On retrouve ici le fruit de nombreuses inspirations : tout d’abord l’expérience au sein de Pains et Gourmandises dans le 12è arrondissement, l’apport en recettes de leur meunier, et une grande curiosité vis à vis des idées développées par d’autres artisans.
Pour mieux valoriser le potentiel de l’affaire, la « coupure » observée par l’ancien propriétaire au déjeuner a été supprimée et l’offre traiteur renforcée. Sandwiches, quiches et pizzas ne tarderont sans doute pas à faire des adeptes chez les travailleurs alentour.

Simplicité et gourmandise pour l'offre traiteur : deux clés que l'Atelier des Artistes souhaite utiliser pour développer le chiffre d'affaire sur cette activité, en plus de la suppression de la "coupure" du déjeuner.

Simplicité et gourmandise pour l’offre traiteur : deux clés que l’Atelier des Artistes souhaite utiliser pour développer le chiffre d’affaire sur cette activité, en plus de la suppression de la « coupure » du déjeuner.

On n’a sans doute pas fini de voir ces trois compères nous étonner : Jorge Costa travaille déjà à la mise en place d’une gamme variée de brioches – un produit très en vogue en boulangerie -, tandis que la perspective future d’une extension sur une menuiserie attenante et ayant cessé son activité pourrait trouver du sens.
A la vente, Stéphanie Dias saura sans doute séduire une clientèle parfois déçue de l’accueil proposé jusqu’alors. Jeunesse et dynamisme, autant d’éléments qui participeront au renouveau de la boulangerie artisanale.

Infos pratiques

73 boulevard Edouard Branly – 93230 Romainville (métro Mairie de Montreuil, ligne 9 – attention, c’est assez éloigné tout de même !) / tél : 01 48 57 07 01
ouvert tous les jours sauf le mardi de 7h à 20h – 19h30 le dimanche.

Avis résumé

Pain ? Je reste encore soufflé par la qualité de réalisation des produits, seulement une semaine après l’ouverture. Les artisans ont souvent besoin de se « caler », de prendre pleinement en mains leur nouveau matériel, et cela peut prendre du temps. Ici, la gamme est aussi large d’aboutie : le pain des Gaults – vendu à la coupe – nous offre sa croûte bien marquée et ses notes acidulées, tandis que la baguette de Tradition Bagatelle (1,10€ les 250g) séduit sur le ton de la douceur avec son craquant et sa mie crémeuse. Pour autant, il serait bien idiot de passer à côté de la Tradi-Curry-Céréales (un excellent accompagnement pour les viandes blanches), du Kamut ou de la tourte de Meule. L’agrément Bio ne devrait pas tarder, et permettra de mettre en avant les produits utilisant d’ores et déjà des farines Biologiques.
Accueil ? J’aurais bien du mal à en juger, car j’ai été immédiatement reconnu : même s’ils ont été surpris de la rapidité de ma visite, d’autant plus que je n’avais pas été informé de l’adresse, les associés savaient que je viendrais… un jour ou l’autre. Ce fut aujourd’hui, et même si mon expérience ne pouvait qu’être positive sur ce point, je ne doute pas des qualités relationnelles de Stéphanie Dias, puisque j’ai déjà pu en attester dans la boulangerie du 12è arrondissement, où elle était -forcément !- très présente.
Le reste ? Pour seulement 90 centimes, le croissant offre une belle expérience en terme de croustillance et d’arômes. Généreux en beurre, seule sa cuisson encore un peu aléatoire pourrait être mise en défaut. Torsade feuilletée et croustillant aux pommes séduisent tout autant, même si le chausson aux pommes manque de générosité.
En pâtisserie, c’est Luiza qui officie, avec à présent beaucoup plus de latitude dans la réalisation des produits : elle propose ainsi des classiques de la pâtisserie « boulangère », au travers de tartes, pâtes à choux et millefeuilles, complétés par quelques entremets traditionnels.
Le traiteur se décline en fougasses, pizzas et sandwiches, lesquels peuvent être inclus dans des formules débutant à 5,60€, soit un niveau de prix très accessible. Les tickets restaurants et Cartes Bleues sont acceptées, ce qui n’était pas le cas avec les anciens propriétaires, voilà qui devrait contribuer à développer cette boulangerie comme elle le mérite.

Faut-il y aller ? On ne peut que saluer le travail et l’envie que portent ces trois jeunes entrepreneurs. Leur boulangerie est aujourd’hui l’aboutissement d’une expérience débutée de longue date au sein de l’affaire familiale des Dias Gil, mais aussi d’une veille sur les bonnes pratiques du secteur : produits accessibles et gourmands, boutique claire et accueillante, simplicité… Souhaitons donc une belle réussite à ce trio, mais aussi au couple, puisqu’il accueillera prochainement un heureux événement. Il ne me restera plus qu’à aller découvrir la nouvelle affaire d’Antonio Dias Gil… à Chelles, cette fois !

12 réflexions au sujet de « Détours en banlieue : L’Atelier des Artistes, Romainville (93), une scène gourmande pour trois talents »

  1. Pourvu qu’il ne soit pas contaminé par la manie de faire du pain pas assez cuit comme nous en avons trop souvent dans les boulangeries qui sont reprise ses temps-ci ! Cela nous changera.
    Ça ne va pas être facile pour eux car il n’y a pas de quoi stationner et la boutique est loin de tout autre commerce si ce n’est la moyenne surface en face qui fait des produits portugais et a elle aussi ses problèmes de stationnement pour ses clients, ça va être la chasse à la place !
    Bon courage à eux !

  2. Quelle magnifique boulangerie, l équipe est dynamique et souriante. Les produits sont innovants et extraordinairement bons. Je n habite pas a coté et pourtant je n hesite pas a faire un détour meme si le stationnement y est difficile cela vaut le coup.
    C est un endroit paradisiaque pour les yeux et les papilles.
    Bonne gourmandise

  3. J’y suis allée ce mois-ci, enfin. les brioches sont magnifiques (à la pistache, fleur d’oranger) légères et fines.
    la brioche feuilletée est une tuerie !! la prochaine fois je teste les viennoiseries

  4. nous avons pris les gâteaux à cette adresse pour les 18 ans de notre fille fin novembre 2013, ils étaient excellents et les invités ont appréciés. Nous avions un gâteau au chocolat, un autre au citron/citron vert qui était très frais ainsi qu’un gâteau au macarons à la framboise sur cinq étages (framboisine je crois) qui était succulent

  5. Me revoilà pour vous remercier de me sauver chaque jours un peu plus car vous êtes mon seul plaisir de la journée et que je savoure au petit dejeuner ( cake a la vanille, bolo de arroz ). Comment vais je faire sans vous pendant mes vacances ?!!! Mes papilles vous remercient.

  6. Magnifique, nous ne jurons plus que par cette boulangerie, les pâtisseries, le pains , les croissants, et toutes leurs autres spécialités un vrais bonheur, sans parler de l’accueil les vendeuses sont toutes mimi souriante , bref tous tous!!!!!!!

    Pour si rendre de Mairie de Montreuil prendre le 115 direction porte des lilas métro arrêt Général de Gaulle.
    Cela vaut vraiment le détour …
    bonne visite

  7. On m’a parlé de cette boulangerie en juillet 2014… Depuis je ne jure plus que par eux…Pains, viennoiseries, gâteaux, et spécialités portugaises que je ne connaissais pas, bref tout est excellent. Les produits sont beaux à regarder (quand il y a la queue on aime passer le temps à regarder les vitrines) et bons à déguster. L’accueil est vraiment chaleureux. Je viens des Lilas où les deux seules boulangeries, à mon avis, dignes de ce nom ne sont plus accueillantes comme avant et pratiquent des prix que je juge excessifs.

  8. Ping : A Romainville (93), les Artistes continuent de dessiner leur Atelier | painrisien

  9. Enfin, des Artisans ,digne de ce nom , j’aime le pain très cuit , cela est devenu introuvable !!!!
    Ils veulent tous du pain « pas cuit »,un non sens !!!! Très aimable pour l’accueille clientèle , tout est appétissant . Je viens de Montreuil par le bus , cela vaut le déplacement .
    La  » CERISE  » sur le gâteaux , être servi par des mains qui ne touchent pas l’argent , hygiène irréprochable !!!! Merci à tous .B

  10. Une boulangerie digne de ce nom. Tout est bon, la boulange comme la pâtisserie. Les pains très variés et CUITS,les gâteaux aux saveurs marquées.
    Depuis que la supérette d’en face à réalisé un parking aucun problème de stationnement.
    Dans cette banlieue morose un vrai rayon de soleil,pour moi le bonheur au bout de la rue.

  11. J’ai rencontré Jorge lors d’un marché de Noël (novembre 2015) où il exposait ses produits. J’ai tout de suite été conquise par sa gentillesse. Passionné par son métier, c’est certain tant il parle bien de ses produits.

    Depuis, nous nous y rendons très souvent (nous habitons Paris 20). D’abord pour le pain délicieusement bon, puis pour notre commande des fêtes de fin d’année, pain, bolo rei (brioche des rois à la portugaise) et bûches!!
    Une tuerie! tout était délicieusement bon et si beau. Les bûches dignent (voire meilleures) des grands pâtissiers parisiens.

    Nous y retournons souvent et avons fait presque le tour des étals. Brioches, bagatelle, viennoiseries, spécialités portugaises (comme à Lisbonne), gâteaux, tout y est. A cela vous ajoutez la gentillesse et vous êtes au paradis!!

    Bravo à cette équipe très sympa, que du bonheur pour tous les sens. J’invite tous vos lecteurs à s’y rendre si cela n’est pas déjà fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *