Action, réaction. Cause, conséquence. Notre raisonnement est conduit par des connexions logiques qui parviennent à orienter nos actions et ainsi répondre de façon pertinente aux situations auxquelles nous devons faire face. Imaginons un instant que nous oublions ce lien, pour agir tout à fait librement… rapprochant ainsi des événements qui n’ont aucun rapport entre eux. Le résultat pourrait bien être grotesque : je vois un enfant traverser la route alors qu’il y a beaucoup de circulation… donc je vais tondre ma pelouse. Je suis très fatigué… donc je pars faire le tour de la ville. Non, non, tout cela n’est pas absurde.

La sacherie de sensibilisation à la Mammographie, recto

La sacherie de sensibilisation à la Mammographie, recto

La preuve. Pour lutter contre le Cancer du Sein, certains offrent des baguettes. Cela devrait en effet sensibiliser quant à l’importance de réaliser des mammographies et de dépister à temps la maladie, afin de mieux la soigner. Si cela ne me paraît pas évident, les têtes pensantes de la Ronde des Pains, marque des Grands Moulins de Paris et filiale de NutriXo, ont visiblement pensé que c’était le cas.

En effet, dans le cadre de l’opération « Octobre Rose », les artisans affiliés à ce réseau vont organiser des animations sur l’ensemble du territoire, l’occasion de mettre en avant leurs produits. Le nom choisi pour l’opération ? « Pour le dépistage, suivez la baguette« . Sans rire. Malgré le fait qu’une campagne similaire avait été menée en 2011 et que les enquêtes d’opinion semblaient lui trouver un intérêt, je demeure assez perplexe quant à son impact et à la réalité du lien logique que le public peut trouver. De plus, le principe même de distribuer du pain de cette façon me gêne : l’acte d’achat implique le consommateur et le « force » à respecter le produit. Dès lors qu’aucune somme d’argent n’est en jeu, le gâchis devient moins choquant.

Noir et blanc, Ying et Yang...   sauf que dans le cas présent, c'est le noir qui est dans le vrai et le blanc dans l'erreur. Le pain rebat les cartes.

Noir et blanc, Ying et Yang… sauf que dans le cas présent, c’est le noir qui est dans le vrai et le blanc dans l’erreur. Le pain rebat les cartes.

En parlant de choc, je ne vous décrirai pas celui que j’ai pu ressentir en constatant que l’on cherchait à combattre le cancer… avec un autre cancer. Je veux parler de celui du pain blanc. Malgré la présence d’un démonstrateur des Grands Moulins de Paris ainsi que d’un commercial, les mini-Grand Siècle (baguettes de Tradition française réalisées à partir de farine Label Rouge) semblaient avoir adopté la couleur locale : en effet, à la Ronde des Pains, on lave plus blanc que blanc pour faire oublier les côtés un peu sombres et industriels de l’entreprise. Le résultat ? Une baguette sans consistance et sans saveur, plutôt collante et pâteuse. L’autre produit, associant farine de Sarrasin et graines de Kasha, contrastait nettement par sa couleur marquée, sa cuisson correcte et son goût « rustique » plutôt agréable. L’opposition noir / blanc était peut-être voulue, en définitive : une bien curieuse façon de représenter le Ying et le Yang ?

La sacherie de sensibilisation à la Mammographie, verso

La sacherie de sensibilisation à la Mammographie, verso

Ne prêtons pas trop de spiritualité à tout cela et saluons tout de même la bonne volonté des boulangers, qui suivent les événements organisés par leur réseau. L’idéal serait tout de même de présenter des produits valorisants pour leur commerce, et plus encore de s’occuper de s’occuper réellement de cette grande cause qu’est le bon pain. Bien sûr, il y a énormément d’autres sujets que la boulangerie, et nos artisans sont aussi des acteurs de la communauté dans laquelle ils vivent. Restons tout de même cohérents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.