Du pain et des fleurs, c’est rare, à mon sens bien trop ! Je n’en trouve que chez Véronique Mauclerc, sur les hauts plateaux parisiens, là où s’épanouissent librement des pains surprenants, parfois un peu trop… mais c’est toujours une expérience, une découverte. En entrant dans sa boutique, on ne sait jamais trop bien ce que l’on va y trouver. Certains jours, il n’y a pas grand chose, d’autres c’est au contraire une profusion de créations et d’incitations à la gourmandise.

Aujourd’hui, parmi les propositions du jour, du pain aux fleurs de Mauve. Visuellement, c’est très curieux de voir ces notes violettes dans la mie, mais je trouve cela tellement joli. Le pain est façonné en de grosses miches, découpées et vendues selon l’envie du client, au poids. C’est d’ailleurs une excellente chose, car cela permet de ne pas prendre trop de « risque », tout en multipliant les saveurs.

Comme d’habitude, la croûte affiche une belle cuisson, bien dorée et épaisse. Cependant, elle reste assez peu présente à la dégustation du fait de la taille de la miche. Il ne faut pas chercher ici autre chose que de la mie – et justement, c’est là que tout se passe. Légèrement acide, de bonne tenue, elle s’associe bien avec la douceur des fleurs de Mauve. Leur parfum n’est pas particulièrement soutenu, quelques notes poivrées tout au plus. On est bien loin des arômes qu’offrent les pétales de rose ou la lavande dans certains pains, cependant c’est assez agréable et on prendra plaisir à le déguster seul ou bien avec un poisson blanc (les fleurs et le poisson, voilà un bel accord !), par exemple.

Avec toutes ces fleurs, on pourra finir par dire que manger du pain, c’est un peu comme se balader dans les champs, une matinée de printemps…

Pain aux fleurs de Mauve, Véronique Mauclerc – Paris 18è, 10 euros le kg – vendu au poids.

Une réflexion au sujet de « Pain du jour : Pain aux fleurs de Mauve, Véronique Mauclerc (Paris 18è) »

  1. Le pain à la mauve c’est très bon, comme celui à la calendule, accacia, glicine, fleur des champs,fleurs de courgettes.
    Pratiquement toutes les fleurs mangeables peuvent se retrouver dans le pain e bien mieux si celui-ci est intégral.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *