Paris manque souvent de verdure, de rêve, de lieux de détente. Certes, on compte quelques parcs, de tailles diverses, mais cela demeure quelques îlots de paix dans un monde de bruit, de mouvement perpétuel. Difficile de s’échapper du quotidien et de ce marasme qui peut finir par nous broyer si on y accorde trop d’importance. Pour les parisiens, dont je ne suis pas et dont j’aurais du mal à être, il est essentiel de trouver des moyens de couper un peu avec tout cela.

Cela peut passer par des choses toutes simples. Un peu de shopping, un peu de rêverie, se laisser aller. Pour cela, le quartier des Abbesses est certainement l’un des mieux indiqués, avec son caractère encore un peu villageois. De plus, on parvient encore à y trouver des adresses authentiques, proposant de beaux et bons produits. Parmi elles, l’épicerie Lion, « depuis 1895 » dans le 12è arrondissement et à présent sur la place des Abbesses. Lorsqu’arrivent les beaux jours, la lumière remplit cette superbe boutique d’angle et éclaire les plantes qui nous accueillent dès notre entrée. En effet, cette boutique n’est pas seulement une épicerie traditionnelle : elle propose également des graines et plantes. Fleurs, herbes aromatiques, légumes, … Tout y passe. Autant d’occasions de remplir un appartement ou une maison de verdure et ainsi échapper un peu au gris parisien. Parmi les semences proposées, les graines anciennes de l’association Kokopelli, une belle initiative car cette association a bien besoin de soutiens, au vu des problèmes qu’elle rencontre avec la justice (même si une issue favorable pourrait se dessiner à terme).

Ici, on a en effet le souci du beau, mais aussi du bon. Les produits sont sélectionnés avec le plus grand soin, une part belle est faite aux plus naturels d’entre eux (biologiques, notamment, mais également d’autres filières respectueuses de l’environnement et du vivant). On retrouve ainsi des produits créés par des marques reconnues, telles que les pâtes Cornand, des épices de chez Olivier Roellinger, des infusions et thés du Palais des thés… mais aussi beaucoup de mélanges et sélections maison, tels que des kits à riz au lait, crèmes parfumées ou autres éclats de biscuits divers. Les créateurs du lieu, Sophie et Philippe, ont beaucoup travaillé sur leurs gammes de produits et cela se sent. Pour ces entrepreneurs issus de parcours en reconversion professionnel, l’essentiel était de partager leur gourmandise avec la clientèle et ainsi redonner vie à ce lieu chargé d’histoire, puisque l’on se trouve bien dans une épicerie abandonnée à laquelle les deux compères sont parvenus à insuffler un vrai souffle de vie, tout en gardant un superbe charme un peu désuet, que l’on retrouve au travers de ces pots remplis de fruits confits, bonbons et autres douceurs.

On notera également les très beaux objets de décoration dont recèle la boutique, comme ces bols peints qui parsèment les étagères du lieu. Tout cela est très coloré, varié et qualitatif. La gourmandise est de mise, avec notamment une sélection de cakes, dont certains proviennent directement de chez Gontran Cherrier, dont la boulangerie se situe à quelques centaines de mètres. C’est bien vu, car cela montre une volonté de s’intégrer dans une communauté locale et de ne pas chercher des produits à l’autre bout de la planète si l’on en dispose à portée de main.

Pour ne rien gâcher, notre visite est accompagnée par des conseils avisés et un personnel bien formé sur les produits vendus au sein de la boutique, ce qui est d’autant plus important compte tenu du choix proposé en ces murs.

Infos pratiques

7 rue des Abbesses – 75018 Paris (métro Abbesses, ligne 12) / tél : 01 46 06 64 71
ouvert du mardi au samedi de 10h30 à 20h, le dimanche de 11h à 19h.

Faut-il y aller ? Pour se distraire, découvrir, faire germer des idées de décoration et d’aménagement, faire le plein de produits gourmands et que sais-je encore… Oui, bien sûr ! Cette épicerie-graineterie regorge d’idées bien pensées et de produits de première qualité qui pourront satisfaire tous les besoins. Bien entendu, comme souvent, le revers de la médaille se situe du côté des prix, qui demeurent relativement élevés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *