Paraît-il que l’amour dure trois ans. Pourtant, certains vieux couples perdurent encore et encore, sans qu’ils parviennent à se séparer tout à fait, bien qu’en réalité la rupture soit consommée depuis bien longtemps. Certes, les divorces se font de plus en plus fréquents ces dernières années, le mariage ayant fini par se désacraliser. J’aimerais bien que d’autres institutions connaissent une même évolution, si tant est que l’on puisse nommer ce changement ainsi.

Pourquoi est-ce que je vous parle de tout cela, d’ailleurs ? Ah, oui, sans doute parce que le couple boulangerie-pâtisserie me donne parfois l’occasion d’éprouver des regrets bien amers, car il pousse des artisans doués à s’éparpiller plutôt qu’à se concentrer sur leur spécialité.
A Courbevoie, tout près de la gare de Bécons-les-Bruyères, Fabrice Capezzone m’a encore une fois prouvé que l’on ne pouvait pas exercer plusieurs métiers en les élevant au rang d’excellence. Qui pourrait être joueur de football et pilote de F1 ? Pas moi, mais ce n’est pas le sujet.

Dans son élégante boutique d’angle mêlant des tons noirs et violets, cet artisan propose une gamme complète de produits, de la boulangerie à la pâtisserie, en passant par le désormais incontournable traiteur. Seulement, et c’est ce qui frappe sans doute le plus dès lors qu’on regarde avec un semblant d’attention, ce sont les douceurs sucrées qui tirent nettement leur épingle du jeu. En effet, ces dernières bénéficient d’une qualité de réalisation plutôt exceptionnelle pour une adresse de banlieue. Un visuel soigné, des créations inventives, des associations de textures bien maîtrisées pour des prix raisonnables (la pâtisserie individuelle se négocie en moyenne à 4,5€). On pourra citer notamment de sympathiques déclinaisons autour des religieuses (café et chocolat pour les plus traditionnelles, mais aussi caramel au beurre salé et pistache-framboise…) et des tartes. A noter également une gamme de macarons, pour les amateurs.

Malheureusement, le pain ne parvient pas à nous séduire tout autant. La baguette de Tradition se révèle fort décevante. Manque de cuisson, mie pâteuse et mâche manquant de fraicheur, on lui préférera les pains biologiques et notamment une tourte de Seigle de meilleur niveau. Les farines mises en oeuvre au fournil sont fournies par les moulins de Chérisy et de Brasseuil pour la partie biologique (sous la marque « L’Artisan Bio »). On notera tout de même le bel effort pour proposer une gamme étendue, avec certaines créations aux pistaches et aux fruits secs. Dommage que la réalisation et les façonnages peinent à suivre.

L’offre de restauration pâtit de ces défauts, puisque les sandwiches, malgré leur fraicheur, ne peuvent pas faire de miracle compte tenu de la base utilisée. Mieux vaudra se tourner vers les quiches vendues à la part, déclinées en plusieurs recettes et servies avec générosité. Quelques salades et fougasses complètent l’ensemble, dans des prix toujours raisonnables.

Une tarte aux framboises pleine de surprises : les fruits reposent en effet sur un crémeux aux fruits rouges, tandis que le cube est parfumé au coquelicot. Accompagnés d’un fond de tarte fin et croquant, l’ensemble est frais et créatif.

On terminera en revenant dans le domaine des douceurs, avec des croissants de très bonne facture, accompagnés de viennoiseries variées tout à fait honorables. La douceur se retrouve dans l’accueil, très avenant et dynamique, développant par ailleurs une agréable proximité avec la clientèle. Pas de fioritures ni de préoccupations inutiles, mais une belle sincérité, en phase avec l’honnêteté des produits.

La Baguette de Tradition manque de couleurs…

Infos pratiques

10 avenue de la Liberté – 92400 Courbevoie (Transilien ligne L, gare de Bécons-les-Bruyères) / tél : 01 43 33 02 54
ouvert du vendredi au mardi de 6h30 à 20h, 19h30 les samedis et dimanches.

Avis résumé

Pain ? Ce n’est certainement pas ce qui brille le plus ici. Malheureusement, la baguette de Tradition ne parvient pas à convaincre : elle manque en effet de cuisson et sa mie se révèle plutôt pâteuse, peu alvéolée. Un constat récurrent, qui nous fera préférer la tourte de Seigle biologique ou le pain au Sarrasin, plus savoureux, même si leur conservation n’est pas excellente. On saluera tout de même les efforts en terme de diversité de l’offre, même si moins de produits et plus d’application sur les façonnages et cuissons seraient préférables.
Accueil ? Dynamique, chaleureux et efficace, le service offre une belle proximité avec la clientèle et maîtrise bien ses produits. Malgré l’affluence au déjeuner, l’attente reste limitée grâce à un personnel nombreux et bien organisé.
Le reste ? S’il faut bien s’arrêter ici pour quelque chose, c’est sans doute pour les pâtisseries, fines, créatives et accessibles. Que ce soit pour les classiques revisités par la maison (religieuses, tartes aux fruits), les entremets créatifs ou les millefeuilles variés, difficile de ne pas fondre. Dans le prolongement, les macarons et croissants proposent d’autres opportunités gourmandes.
Côté traiteur, rien de surprenant, les sandwiches s’inscrivent dans le registre de la pâleur, ce qui incite à se tourner vers les quiches à la part ou les salades.

Faut-il y aller ? Fabrice Capezzone a choisi de se rapprocher de Paris fin 2010, quittant Rueil-Malmaison pour Courbevoie, et notre gourmandise ne pourra que saluer ce choix. En effet, on trouve dans sa boutique d’agréables pâtisseries, à des tarifs modérés. Une offre comme on aimerait en voir plus souvent, d’ailleurs. Malheureusement, le pain n’est pas au même niveau, et c’est le couple boulanger-pâtissier qui nous prouve encore une fois que les histoires d’amour sont parfois bien étranges… Ce qui n’enlève pas pour autant à cette maison son caractère avenant et chaleureux.

13 réflexions au sujet de « Détours en banlieue : Fabrice Capezzone, Courbevoie (92), des pâtisseries en ligne droite sur la courbe voie »

  1. Native du quartier, j’ai vu défilé beaucoup de Boulangeries à Bécon, toutes très décevantes…Celle-ci nous laissait entrevoir un changement. Les premiers temps ce fut le cas mais très vite, elle a cédé aux caprices des habitants du quartier qui ne veulent que du pain blanc!
    Mais pour les créations et les patisseries et malgré l’accueil parfois très froid, j’aime à y retourner quand je rends visite à la famille et aux amis restés là bas!

  2. Je prend mes sandwich dans cette boulangerie, l’accueil est trés chaleureux et les sandwich une merveille je la recommande amplement. Les prix sont moins cher que celles des environs. Nikelll!!!

  3. Vivant proche de cet artisan, je m’y rends régulièrement et force est de constater que votre avis est partagé de beaucoup. Nous sommes ravis de d’avoir une telle pâtisserie élégante, inventive et de très bonne qualité, mais pour le pain et le service il faut revoir la copie. L’attente est parfois extrême et les commérages préférés à l’avancée de la file d’attente. A tel point que si je vois plus de 5 personnes devant moi je sors mon téléphone et en profite pour consulter mes mails ! Quant au pain, c’est à ce demander parfois s’il n’est pas réchauffer… Ceci étant nous avons la chance d’avoir environ 6 boulangeries Aucuns mauvais point pour les pâtisseries. Les macarons, la tarte au citron et celle à la framboise sont à tester. Les sandwichs sont meilleurs que beaucoup dans le quartier et les tartes salées et quiches bien meilleures que celles des traiteurs du quartier.

    Bref bonne pâtisserie mais peut mieux faire en boulangerie, note rattrapée grâce au traiteur

  4. Habitué régulier des Lenôtre, Hermé, et Conticini, je dois avouer que le gâteau Courbevoisien est très honorable en rapport qualité/prix.
    Quant au pain, je ne connais que la baguette aux céréales, avec une mâche consistante, abondamment pourvue en céréales, toujours bien cuite, et non pas blanche comme cité plus haut pour la baguette normale…

  5. Bonjour,
    Je vous ai vu à la télé « émission le meilleur boulanger « , et me permets de vous féliciter,
    j’ai été émerveillé par votre pain à la pistache, et je serai curieuse de le découvrir.
    j’habite Nice et j’aimerai savoir si vous faites des expéditions?
    Merci de votre réponse, salutations.
    Andréa

  6. Arrivée dans le quartier il y a un peu moins d’un an, j’ai découverts cette boulangerie. La vitrine bien décorée et les magnifiques pâtisseries (un peu chères quand même) font très bonne impression. Cependant, au fur et à mesure de mes visites je me suis vite rendu compte d’un énorme point négatif : L’ACCUEIL CATASTROPHIQUE!!! en effet la patronne ou gérante fait des réflexions très désobligeantes à ses employés à longueur de temps (à toutes mes visites sans exception) et se permet même d’engueuler franchement ses employés en face des clients. Avec donc aucun respect pour sa clientèle ou ses employés. l’état de stresse de ces dernier(e)s se ressentant d’ailleurs clairement et me met personnellement très mal à l’aise. Avec une telle ambiance de travail il est donc évident que jamais un sourire ou une petite attention particulière ne m’a été adressée. Certes le métier de boulanger est difficile et les employés ne peuvent pas sourire à tous les clients à longueur de journée cependant je conseille vivement à la gérante de changer sa façon de faire, car pour ma part même si le pain est bon et les pâtisseries très jolies, je ne retournerais plus dans cette boulangerie ou la patronne ressemble clairement plus à un tirant qu’à la gentille boulangère que nous rêvons tous d’avoir!!

  7. Je passe par cette boulangerie tous les matins pour mon croissant au beurre mais une fois sur deux il est de la veille !!! A 07h50 c tout de même honteux !!! Du coup maintenant je vais a celle d en face qui vend des viennoiseries fraiches

    • Je suis pas d accord moi j y vais tout les matin tout les midi et tout les soir tout les produit proposer son frais jamais été déçu ni par l accueil tout et absolument parfait pour moi aller s y vous ne serai pas déçu

  8. Nous sommes bien loin de la qualité qui prévalait au début de l’ouverture de la Boulangerie-Patisserie. Si les gateaux restent acceptables, c’est une catastrophe au niveau de la croissanterie ! j’ai acheté il y a 2 semaines des pains au lait et croissants au beurre, le tout était très mauvais, une sorte de produit collant sur le pain au lait, qui était sec ainsi que les pains au lait. j’ai jeté le tout après 3 bouchées. J’ai eu du mal à le croire, mais je pense vraiment que ces produits ne sont pas fabriqués par Mr Capezzone, ils sont achetés à des groupes industriels. Sinon comment expliqué le côté sec des viennoiseries achetées le matin. Mon avis : j’aimerai vraiment que l’on arrête de prendre les clients pour des pigeons et des imbéciles. Il est inacceptable d’acheter au prix fort des produits bas de gamme. C’est mon coup de gueule et chers habitants de Courbevoie, arrêter -sous pretexte que la boutique est plutôt jolie- de penser que tout est fait « maison » . J’espère vraiment pour eux qu’ils ne se fournissent pas sur catalogue – il n’y a plus qu’à décongeler et hop on dit que c’est du fait maison.

    • En fait, tout dépend des périodes. Je n’ai jamais eu à me plaindre des croissants de cette boulangerie sauf pendant la période de juillet-août où j’ai eu la même impression que vous. Je crois qu’ils préfèrent vendre du surgelé plutôt que de prendre des vacances quand Monsieur Capezzone n’est pas là. C’est dommage que l’argent prévalent à ce point chez eux…

  9. Cela fait maintenant 3ans que j’habite a Courbevoie a 500m de la boulangerie de monsieur Fabrice Capezzone, et j’ai toujours le même plaisir a y acheter des pâtisserie et viennoiseries (presque quotidiennes). Je ne m’en lasse pas, l’accueil y est toujours aussi chaleureux et les vendeuses connaissent mes petits peché mignion.
    C’est une adresse que je vous conseille fortement, avoir une si bonne boulangerie pattiserie dans un quartier hors Paris c’est un grand plus.

    A bon entendeur….. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.