J’ai souvent du mal à découvrir les bonnes adresses de quartier. Vous savez, ces petites perles qui illuminent simplement et sans cérémonie le quotidien des habitants de leur secteur, qui se contentent de proposer des produits honnêtes sans chercher à plus en faire, à se développer comme certains artisans le font avec plus ou moins de succès. Parfois un lecteur attire mon attention dessus, parfois c’est un professionnel du secteur qui m’incite à aller visiter une boutique… mais malgré tout, le painrisien demeure un «découvreur solitaire», il faut bien que toutes ces heures passées à arpenter les rues de la capitale trouvent un sens, tout de même !

Dans le cas présent, c’était pour aller découvrir les produits de la regrettée pâtisserie Dégardin que je m’étais rendu dans ce secteur. Le 12è arrondissement est une zone plutôt ouvrière et résidentielle, où la gastronomie ne s’est pas concentrée comme elle a pu le faire dans d’autres zones de Paris. Néanmoins, on y retrouve de bonnes adresses, et bien souvent dans un bel esprit d’accessibilité et de simplicité.

Chez le couple Royer, pas de boulangerie tapageuse : la devanture se décline dans des tons noirs et blancs sobres et élégants, avec quelques notes de vert disséminées ça et là. Dans cette boutique disposée en longueur, l’artisan et son épouse prennent plaisir à échanger avec leur clientèle, puisque l’on a parfois le plaisir de retrouver Monsieur en boutique. Ici, les habitués sont reconnus et le caractère social du métier n’est pas oublié.

Si l’on se limitait au social, ce serait tout de même bien dommage, et c’est loin d’être le cas puisque les produits ne sont pas en reste, à commencer par le pain. Nous ne sommes pas roulés dans la farine, mais on pourrait presque le regretter puisque ce boulanger a choisi de faire appel aux moulins Foricher, lesquels lui livrent une matière première de qualité, certifiée CRC Label Rouge. Le résultat sur le produit est plutôt convaincant, avec une baguette de Tradition aux notes de froment bien chantantes, ainsi qu’une croûte fine et craquante. On pourra toutefois regretter un léger manque de développement, ce qui a tendance à générer un caractère un peu sec.
Cette dernière s’accompagne d’une gamme assez large de petits pains aux ingrédients variés, en plus des traditionnelles déclinaisons aux céréales. Je parlais de social un peu plus haut, les Royer ont bien compris l’importance de s’intégrer à la vie de leur quartier, puisqu’ils élargissent leur gamme les jours de marché (lequel s’étend sur le boulevard de Reuilly, juste en face des vitrines de la boulangerie) avec notamment un pain vendu au poids de très bonne facture. Les cuissons sont généralement bien menées.

Pour le reste, le traiteur se retrouve mis à l’honneur avec une gamme variée et plutôt bien vue : des salades vendues au poids accompagnent les habituels sandwiches et autres quiches. On pourra choisir d’intégrer tout cela dans des formules accessibles, lesquelles constituent un repas complet. Côté pâtisserie, rien de bien exceptionnel mais des classiques honorables, qui se déclinent au travers de tartelettes, tartes «à la part» ou encore millefeuilles et pâtes à choux. C’est propre, et cela termine un repas sur une note sucrée bien agréable en ces temps rigoureux.
Les viennoiseries continuent dans le même registre, avec quelques spécialités agréables que l’on aimerait retrouver plus souvent, à l’image d’une sympathique tarte au sucre ou d’un Oranais.

J’ai déjà pu vous toucher quelques mots au sujet du service, j’ajouterai simplement que ce dernier se révèle chaleureux et efficace, avec un esprit «de quartier» qui finit par nous manquer trop souvent à Paris.

Infos pratiques

45 boulevard de Reuilly – 75012 Paris (métro Daumesnil, lignes 6 et 8) / tél : 01 43 43 40 85
ouvert du lundi au vendredi de 7h à 20h.

Avis résumé

Pain ? La boulangerie Royer a fait le choix des farines Foricher, et, comme souvent, on ne peut que l’apprécier : on retrouve ainsi une baguette de Tradition savoureuse, aux agréables notes de froment, accompagnées d’une croûte fine et craquante. Cette dernière pourrait être un peu plus développée, mais ce n’est qu’une remarque accessoire ici. La maison propre également une gamme de petits pains variés, accompagnés par les classiques pains dits «de Campagne», pavés de Tradition et autres propositions aux céréales. Les jours de marché sur le boulevard de Reuilly, la gamme est légèrement élargie pour satisfaire la clientèle, avec notamment un pain «au poids» de bonne facture.
Accueil ? Ici, le couple Royer nous montre qu’il est aux manettes, et Monsieur – le boulanger de l’affaire, comme c’est souvent le cas – passe parfois derrière la caisse pour seconder son épouse et ses vendeuses. Le service est ainsi chaleureux, efficace et conforme à ce que l’on attend d’une boulangerie «de quartier».
Le reste ? La gamme traiteur se dévoile sous des jours variés et plutôt soignés : salades au poids, sandwiches, quiches, yaourts et autres gourmandises… rien ne manque pour se composer un repas rapide et savoureux, pas même un assortiment de formules. Les becs sucrés trouveront sans doute de quoi se sustenter au travers des tartes à la part, même si des pâtisseries classiques sont également présentées dans les vitrines (millefeuilles, tartelettes, pâtes à choux…).

Les viennoiseries sont honorables, sans trop en faire, avec tout de même quelques spécialités appréciables comme des tartes au sucre ou des Oranais, qui ont tendance à se faire rare dans nos boulangeries parisiennes.

Faut-il y aller ? Voilà une maison bien tenue, par un couple dynamique et non moins sympathique. On sent une agréable volonté de s’intégrer dans son quartier tout en proposant des produits de qualité, avec des engagements notables comme le choix d’une farine CRC Label Rouge. Le 12è arrondissement nous réserve décidément des adresses savoureuses, et -trop ?- discrètes.

4 réflexions au sujet de « Boulangerie Royer, Paris 12è, du pain pour Daumesnil »

  1. Voilà une belle boutique bien achalandée qui bénéficié d’un accueil sympathique mais inconstant, quand au produit et à la tradition en particulier, FORICHER n’est pas toujours un gage d’excellence.
    Cette baguette est honorable mais ne vaut pas celle de Mr DIAZ à quelques pas de là, rue de charreton. Bagatelle (baguette tradition) qui elle aussi, je trouve, à tendance à être de plus en plus irrégulière comme sa tourte de meule BIO trop serrée et moins goûtue qu’il y à quelques mois.
    Le quartier reste donc ouvert aux artisans de talents qui souhaiteraient tenter l’aventure et ce n’est pas la petite boulangerie rue Taine, reprise il y a peu qui leur fera de l’ombre.
    Un amateur éclairé du quartier.

    • Foricher n’est pas un gage d’excellence, ce n’est pas ce que j’ai voulu dire, mais généralement c’est le signe d’un certain engagement de la part de l’artisan.

  2. Prix raisonnables, très bonnes qualités que ce soient pour la viennoiserie, les gateaux ou le pain.
    Et le gros plus, une équipe sympathique, un patron et une patronne aux petits soins pour la clientèle, toujours souriants avec un mot gentil pour tous même très tôt le matin !
    Ce qui ne se retrouve pas dans les autres boulangeries de la place loin s’en faut !
    Une très bonne adresse sur la place Daumesnil
    Pour Charenton comme l’indiquait Nicolas, j’ai abandonné également surtout lorsque j’ai vu des cartons de croissants arriver moi qui croyait qu’ils étaient fait maison !!

  3. Cette boulangerie est très basique, et la qualité pas folichonne. Les tartelettes, entre autres, ne sont pas faites maison contrairement à ce qu’on pourrait croire… mais industrielles ! Plutôt décevant pour des boulangers se revendiquant authentiques et honnêtes. La prétention discrète et la beaufitude inconsciente de l’équipe sont de mise concernant le travail fourni et le lien social. Le personnel fait preuve d’un intérêt forcé envers le client.
    Bref, la boulangerie n’a pas très bonne réputation dans le quartier ; on préfère l’accueil naturel et simple du 127 rue de Reuilly, de l’ancienne pâtisserie de Sébastien Desgardin Boulevard de Reuilly, ou même de Saint-Preux à côté du Simply, même si celle-ci est entièrement industrielle (ce qu’elle assume ;).
    Bon petit dej’!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>