Nos goûts sont immanquablement conditionnés par notre culture et notre région d’origine. Comment pourrait-on imaginer manger des insectes ou certains animaux dans nos régions, alors que c’est quelque chose de plutôt commun dans certains pays asiatiques ? Même chose pour les fruits et légumes considérés comme exotiques chez nous, et traditionnels chez eux. Question de point de vue.

En la matière, il existe un fruit pour lequel le point de vue est justement très important. En effet, il présente l’étonnante caractéristique d’être adoré ou de dégoûter au plus haut point. Vous n’en avez peut-être jamais entendu parler, moi non plus d’ailleurs avant de découvrir la pâtisserie que je vais vous présenter aujourd’hui. Le durian se présente comme une grosse baie ovoïde (parfois plus de 40 cm de longueur), pesant jusqu’à 5 kg, avec une carapace de grosses épines, et poussant en haut de grands arbres. Il est connu pour son goût particulier et son odeur nauséabonde (à tel point qu’il est interdit dans les lieux publics et dans les transports en commun par de nombreux pays d’Asie du Sud-Est). Vous avez bien lu : dans le métro de Singapour, des affichettes interdisent formellement de porter un durian sur soi.

A la dégustation, certains vous en parleront comme le dieu des fruits, comme un produit au parfum exceptionnel, indescriptible. A l’inverse, d’autres évoqueront des cadavres en putréfaction, du camembert ou autre objet à l’odeur nauséabonde. Difficile de savoir quelle sera notre réaction avant d’avoir soi-même goûté. C’est un peu comme essayer des montagnes russes… L’expérience n’en vaut pas moins la peine d’être vécue.

En France, peu d’artisans travaillent le durian, et c’est dans le 13è arrondissement – forcément ! – que j’ai découvert des pâtisseries mettant en oeuvre ce produit « hors du commun ». Myu Myu, c’est le nom de cette pâtisserie – salon de thé nichée dans une rue assez peu passante, à quelques pas de l’avenue de Choisy. Ici, on rapproche la France et la Chine par la gourmandise : en effet, au laboratoire oeuvrent des pâtissiers français et chinois qualifiés, à même de réaliser ce savant mélange. C’est ainsi que se côtoient des éclairs au chocolat et à la mandarine, des cheese-cake aux fruits rouges, des mille-feuilles à la vanille mais aussi diverses brioches fourrées aux spécialités hong-kongaises (crème de Taro, porc laqué…). Une façon de concevoir la « fusion-food » comment aiment l’appeler les anglo-saxons.

Des pâtisseries assez occidentales

Bien sûr, on peut s’intéresser aux douceurs classiques proposées par Myu Myu, avec notamment un Mont-Blanc désucré et revisité sur fond de pâte sablée, mais l’intérêt réside principalement dans les trois créations au durian : un éclair, un mille-feuille et un entremets, le Myu Durian. Des macarons sont également proposés. Le dosage est plutôt bien réalisé, ce qui permet de ne pas obtenir des pâtisseries trop écoeurantes, bien qu’elles le demeurent au goût de certains.

Produits typés asiatique

Le lieu est plutôt sobre et élégant, il est possible de déguster un repas complet sur place ou de s’asseoir quelques instants pour profiter d’un moment de gourmandise. Le service aux accents asiatiques est agréable et ne manquera pas de vous parler du fameux durian si vous en lui donnez l’occasion.

Infos pratiques

17 rue Philibert Lucot – 75013 Paris (métro Maison Blanche, ligne 7) / tél : 01 45 83 77 91
ouvert du lundi au samedi de 8h30 à 20h.

Faut-il y aller ? Ne serait-ce que pour l’expérience et l’occasion de découvrir une saveur étonnante, oui, bien sûr ! Les douceurs plus traditionnelles n’en sont pas moins bien réalisées et soignées, à l’image du Mont-Blanc, du cheese-cake aux fruits rouges, du mille-feuille vanille ou encore des tartelettes aux fruits. Vous pourrez repartir avec du classique mais aussi un petit goût d’ailleurs, au travers des divers en-cas typiques proposés. De la « fusion » bien vue.

13 réflexions au sujet de « Pâtisserie Myu Myu, Paris 13è, pourvu que ça… durian. »

  1. Bonjour,
    « à quelques pas de l ’avenue de Clichy » : ne serait-ce pas plutôt l’avenue de Choisy ? (mon ancien quartier)
    Cette pâtisserie semble sortir de l’ordinaire. En règle générale, on trouve plus souvent les « gâteaux » à la crème de soja, noix de coco…, mini tartelettes aux oeufs, gâteaux assez épais avec une crême variable au milieu, sablés (plutôt industriels)…

        • Il y en a trois : un entremets de couleur blanche/verte, un éclair au glaçage vert pâle et un millefeuille poudré vert. Le dosage est plutôt bien réalisé, mais si on n’apprécie pas le goût, je ne pense pas que cela passe mieux en pâtisserie!
          J’y repasserai à l’occasion pour faire plus de photos 😉

  2. très heureuse de voir que vous avez déniché cet endroit ! pour ma part je n’ai pas trouvé autre pâtisserie qui offre une telle qualité à petits prix . Je me rends souvent chez les grands comme Ladurée et Pierre Hermé et je peux vous dire que vous ne serez pas déçus; Pour ma part étant asiatique je suis heureuse de voir que la technique française peut si bien se mêler aux saveurs asiatiques.

    Ma plus bonne surprise reste la tartelette rose framboise fraîche et subtile à la fois ! Et pour vous dire j’y ai goûter toutes les pâtisseries sans exception.
    Le best seller reste les tartelettes aux oeufs , une spécialité chinoise . Vous pourrez en trouvez dans toutes les autres pâtisseries du 13ème arrondissement mais elles y seront faites avec une pâte sablé et non avec une pâte feuilleté.

    Un conseil si vous aimez les brioche au porc laqué et que vous aimez le sucré salé vous pourrez goûter une autre brioche au porc laqué qui a la face dessiné d’un motif d’ananas. Les chinois appellent ça « Polow pao » « brioche ananas  » .
    Sinon il est aussi bon à savoir que si vous aimez les bouchées asiatiques aux crevettes et les raviolis que l’on trouve au restaurant je vous conseille d’essayer ceux de leur laboratoire, la farce est plus généreuse et moins « boulli » ! ça vous changera de la fameuse grande enseigne hoa nam pour les connaisseurs !

  3. Ping : MyuMyu, pâtisserie franco-chinoise et découverte des pâtisseries au Durian « the kitchen around the corner

  4. Ping : MyuMyu, pâtisserie franco-chinoise et découverte des pâtisseries au Durian | the kitchen around the corner

  5. Bonjour,
    Je suis Vietnamienne, j’adore la gâteau au durian, d’ailleurs, c’est en cherchant des adresses que je suis tombée sur votre post. En effet, c’est simplement une question de culture et de tradition. Comme j’ai mangé du durian étant petite, maintenant, je continue à apprécier ce fruit et les gâteaux au durian. En revanche, mon mari qui est Français, déteste l’odeur et n’aime absolument pas le goût. On ne lui fera pas manger le durian 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.