Un petit événement pour un sujet d’importance : la « journée mondiale du pain » (World Bread Day), créée à l’initiative de quelques bloggeurs, avait été fixée cette année au dimanche 16 octobre.
Le principe ? Proposer aux internautes de réaliser un pain spécial le jour-dit et le « partager » virtuellement. En France, l’opération était relayée sur le blog Papilles et Pupilles. Au final, cela demeure relativement anecdotique et aucune institution ne reconnaît vraiment cette journée, pour autant, l’idée mérite que l’on s’y intéresse, car le pain est quelque chose de présent dans la vie de chacun au quotidien.

De chacun, oui, mais pas exactement : trop de personnes en sont encore privées, ne disposant pas des moyens pour en acheter ou en réaliser. Ces problèmes de nutrition sont toujours aussi préoccupants et cela peut laisser songeur lorsque l’on voit les tarifs imposés par certains boulangers à leurs clients… Chacun devrait être en mesure de pouvoir se procurer cet aliment sain, de première nécessité. En effet, le pain participe activement à la construction de l’équilibre alimentaire, en apportant des protéines, des fibres, des vitamines… C’est un peu un « super-aliment » ! et loin d’être un ennemi comme certains régimes tentent de le faire croire. Il suffit de le consommer de façon « normale », sans excès, tout comme le reste des aliments.

L’idée d’instaurer une journée dédiée au pain devrait, à mon sens, être reprise de façon plus formelle et officielle, car il possède une importance capitale. Nous avons le devoir de le réaliser correctement, avec des ingrédients de qualité. Justement, on touche ici l’un des problèmes rencontrés par la filière : au fil des années, les cultures intensives, l’usage de pesticides et autres substances, ont rendu les farines moins qualitatives, avec un intérêt en panification toujours moindre, ainsi que des arômes de plus en plus évanescents. Il est nécessaire que le grand public prenne réellement conscience de ces problèmes et contribue à un changement en faisant le choix de ne plus acheter de pain réalisé à partir de ce type de farine. Exit donc la « baguette blanche », notamment.
Heureusement, certains artisans ont fait le choix inverse et mettent en oeuvre d’excellentes farines, biologiques, CRC ou encore Label Rouge, ce qui signifie que les blés ont été cultivés selon un cahier des charges détaillé.

Je vous avoue que je n’ai pas fait de pain pour cette journée, tout d’abord car je n’en avais pas vraiment besoin, mais également parce que je ne suis pas convaincu qu’Internet soit un support de communication adapté pour partager du pain, comme il devrait l’être au quotidien au sein de chaque foyer. A mon senss, c’est un outil formidable pour tenter de faire connaître aux internautes les endroits où le pain est savoureux, mais il sera toujours difficile de transmettre les odeurs et le plaisir que l’on éprouve en rompant la croûte et la mie.

Toutefois, je vous invite à consulter le sympathique blog créé il y a 4 ans par l’instigatrice de ce « mouvement », vous y trouverez de bien jolies recettes ainsi que des photographies des diverses créations proposées à l’occasion de ces différentes journées. Son adresse : http://kochtopf.twoday.net/

N’oubliez pas : le pain se célèbre chaque jour, dès lors qu’il est bon et que vous le consommez avec plaisir !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.