Certaines boulangeries parisiennes ont une vraie histoire, elles ont appartenu par le passé à des propriétaires relativement marquants, qui ont imprimé un certain « style », aussi bien aux produits qu’aux murs. J’aime m’y rendre par curiosité afin de voir si des éléments demeurent de façon visible.

C’était l’objet de ma visite au sein de la boulangerie située au 10 place d’Italie. En effet, celle-ci était auparavant la propriété de Jean-Paul Mathon, maintenant installé avenue Gambetta. Elle a été reprise par Benoît Huré depuis quelques années. Ce boulanger, qui se décrit comme un « créateur de plaisir », est également présent rue Rambuteau, où il propose la même gamme de produits.

L’endroit n’est pas très grand, et une queue se forme rapidement sur le trottoir au déjeuner, les travailleurs et habitants du quartier ayant pris pour habitude de se ravitailler ici. Sandwiches, tartes, quiches, salades, les classiques salés répondent à l’appel avec fraîcheur et choix, dans des prix corrects. Cependant, ce n’est pas là la signature de la boulangerie. Le plus remarquable est sans doute le large choix de petits pains fourrés, « héritage » de l’époque Mathon. Aussi bien en salé qu’en sucré (chocolat, fruits, fromages, viandes, tout y passe !), les saveurs proposées sont nombreuses et séduisent les clients, car ces produits partent… comme des petits pains. Il faut dire que cela représente une gourmandise simple, peu coûteuse et surtout terriblement tentante. De plus, cela évite l’habituelle lourdeur du feuilletage des viennoiseries.
Ces dernières se situent dans une moyenne honorable, pas de surprise de ce côté là, même Il en est de même pour les pâtisseries, à la réalisation assez soignée et aux tarifs raisonnables, même si leurs couleurs sont parfois un peu trop tapageuses.

Intéressons-nous au pain : chez Huré, les plaisirs se déclinent au travers de larges gammes, à tous les niveaux, et le pain n’y fait pas exception. Pains aux diverses céréales, au maïs, aux fruits secs (dont le « Pain Acajou », à la mie sombre et riche en ingrédients variés), baguette au miel … la liste est longue et permet de varier les goûts sans difficulté. Certains sont vendus au poids, un choix appréciable pour éviter d’acheter des quantités trop importantes. Là encore, les tarifs des pains spéciaux restent assez sages et il est possible de se faire plaisir sans se ruiner.
Ce qui est plus regrettable, ce sont les cuissons, peu marquées et limitant de fait le développement des arômes des pains. Leur conservation est correcte sans être exceptionnelle.

L’accueil est chaleureux, efficace et professionnel. Il ne cherche pas à trop en faire ou à instaurer une atmosphère guindée, tout cela fonctionne à la façon d’une boulangerie de quartier et c’est bien agréable. C’est d’ailleurs le cas pour ses deux adresses, signe que la maison ne porte pas des prétentions qui seraient peu en phase avec ses prestations.

Infos pratiques

10 place d’Italie – 75013 Paris (métro Place d’Italie, lignes 5, 6 et 7) / tél : 01 43 31 33 93
18 rue Rambuteau – 75003 Paris (métro Rambuteau, ligne 11) – tél : 01 42 72 32 18

Avis résumé

Pain ? La gamme est large, la réalisation honorable et les saveurs également, même si les cuissons mériteraient d’être plus poussées, ce qui aurait d’ailleurs un impact positif sur la conservation. On appréciera cependant les prix assez doux ainsi que le fait que beaucoup de pains spéciaux soient vendus au poids, ce qui permet de choisir ses quantités librement. Des pains tels que l' »Acajou » ou la baguette au miel ne manquent pas de surprendre et égayeront les petits-déjeuners gourmands.
Accueil ? Dynamique, chaleureux et souriant. Il participe à créer une ambiance sympathique au sein des deux boulangeries et c’est l’un des éléments qui, à mon sens, font le succès des ateliers Huré, qui accueillent une clientèle nombreuse à toute heure de la journée.
Le reste ? La signature des lieux est sans conteste la large gamme de petits pains, certainement l’une des plus étendues qu’il m’ait été donné de voir dans la capitale. Ce petit encas sucré ou salé séduit tout particulièrement les parisiens, il faut dire que ce n’est pas cher et que c’est plutôt agréable. Pour le reste, la gamme salée est bien ficelée, l’ensemble des essentiels sont présents, de même pour le sucré. Pas de fausse note particulière à signaler.

Faut-il y aller ? Benoît Huré propose des produits honnêtes, ses boulangeries sont agréables, il n’y a pas grand chose à redire. Ce n’est pas pour autant qu’il faut y chercher des pains ou douceurs d’exception, même si leur réalisation fait preuve de sérieux, tout cela pour des tarifs raisonnables. En bref, de bonnes adresses de quartier, qui méritent tout à fait que l’on s’y arrête à l’occasion.

15 réflexions au sujet de « Boulangeries Huré, créateur de petits pains »

  1. Bonjour,

    Je suis fan de chez Huré, j’habité Place d’Italie et la baguette tradition comme la pâtisserie sont délicieux, j’acheté une fois par jour.

    C’est vrai qu’il existe plusieurs boulangeries d’exception sur Paris, mais vous serait content car le rapport qualité-prix est très correct.

    A bientôt!

  2. La boulangerie Huré propose pleins de pâtisseries à base de Nutella pour ses plus grands fans : torsades Nutella, boule fourré au Nutella, croissant aux amandes au Nutella…
    Ma pâtisserie préférée étant le croissant aux amandes à la framboise…un délice !

  3. Do you ship to the United States? My wife and I found the most wonderful Nutella brownies with toasted coconut in your store on Rue d’Arcole. We would love to have some shipped to us. Please send me the details if this is possible. Merci!

    -Todd Orme
    torme@yesco.com

  4. Je confirme que c’est très bon (cependant je déconseille les pizzas!) , des produits de qualité oui mais pour ma part, je trouve les tarifs élevés, si pour vous un sandwich à 4€30, c’est pas cher : où allons-nous? (je ne parle pas de la formule hors de prix!)
    Niveau de l’accueil, c’est mieux depuis quelques temps, auparavant ce n’était franchement pas le cas!

  5. Petite précision, Huré est en plein développement et a ouvert d’autres boutiques a paris, ave victor Hugo notamment, j en ai vu une autre aussi dans le 6e je crois mais je suis très sûr (a moins que ca ne soit celle dans le 13 que je ne connaissais pas,vu que je suis passé bd de l hôpital récemment)
    A noter également que Huré est une des rares boulangeries parisienne a faires des bichons au citron, spécialité lyonnaise a la base…

  6. Quand les commandes ne sont pas oubliées, que le pain ou la brioche n’ont pas été oubliés d’être cuites….c’est une boulangerie normale

  7. La baguette « plaisir » et la baguette « graines » sont vraiment excellentes bien que chères ! Par contre, nous avons testé à deux reprises la pâtisserie, chère et sans saveur à notre goût. Le titre pompeux dont ils se sont affublé « créateur de goût » ne concerne pas cette boulangerie/pâtisserie à notre avis. Nous ne retenterons plus jamais l’aventure de la pâtisserie chez eux….

  8. Nombreux choix sales et sucrés
    Je n ai jamais acheté de pain , aussi je ne peux rendre compte que sur certaines pâtisseries (flan, tartes …) copieux , cependant trop sucré et pas toujours « du jour  » selon la fréquentation , ce qui est certainement dû aux propositions et quantités très importantes proposés chaque jour.
    Honnêtement il y en a pour tous les goûts et c est plutôt original dans les parfums (tartes aux fruits , viennoiseries, clafoutis , flans…) à chaque fois avec des fruits et des saveurs qui changent de l ordinaire et surtout fait maison ce qui devient carrément impossible à trouver ou bien à des prix tres élèves .
    Les viennoiseries ne sont pas hypers tendres car encore une fois un peu « datées » selon les horaires de la journée
    Service rapide, limite presse , il est parfois difficile de choisir puisque que l on vous demande votre commande en bout de comptoir et donc vous n avez pas la possibilité de voir les produits exposés tellement il y a une file d attente pour l encaissement ou en attente de la récupération des produits .
    Mais c est souvent le cas à l heure du déjeuner dans nombreux établissements notamment chez Paul….C est la rançon du succès
    Donc à tester car tres propre , prix relativement corrects pour Paris et les boulangeries / traiteurs se faisant de plus en plus rare dans ce quartier cela reste une bonne alternative .
    Il est possible de consommer à l intérieur cependant peu de place avec vue sur la file d attente donc eu égard à la majoration exercée pour manger sur place autant aller dans le petit square face à la boulangerie si bien sûr le temps le permet !

  9. J’ai rencontré une des vendeuses dans le métro et elle m’a offert un pain aux céréales et un raboutin(je croix que c’est comme ça)et elle m’a dit que ils offraient les pains et les pâtisseries pas vendues au cour de le journée aux associations et aux personnes dehors.Génial très bon concept !!!

  10. J’y suis et très déçue. J’ai pris un crème et un sable amandes à déguster sur place. Je n’ai pas eu le sable demandé et de surcroit il était hyper dur et devait dater de plusieurs jours car goût de renfermé. Bref très déçue car pas donné et j’ai dû le laisser.

  11. Je travaille Place d’Italie depuis plus de vingt ans. Autant dire que je me rends souvent chez Huré depuis son ouverture, soit le matin, soit le midi, voire le soir pour y acheter mon pain. Ce midi, j’ai « juste » acheté un Saint-Honoré pour mon dessert, et je voulais acheter des chouquettes (les leurs sont fort bonnes), car il leur en restait pas mal, ce qui est rare à 14h00… J’ai expliqué que je retournais au bureau et que j’achetais ces chouquettes pour les faire goûter à des amis ce soir (ça leur fait de la pub, non ?). J’ai demandé qu’on les mette dans une petite boîte en carton plutôt qu’un sachet, car j’allais partir tard ET « à l’autre bout de Paris ». Refus catégorique. Rien n’y a fait. Ni mon sourire, ni mes explications. J’ai proposé de revenir ce soir avec la petite boîte en carton dans lequel ils ont placé mon Saint-Honoré. Puisque j’avais droit à une boîboîte pour le petit gâteau. Ils n’ont même pas percuté que je me moquais. Un manque de sens commercial, une radinerie sans nom = de la mauvaise pub assurée ! Lamentable. Pathétique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.