Le painrisien que je suis est toujours en quête d’innovations et de nouveautés culinaires. Un objectif ? Eviter de faire face à une table ennuyeuse, qui ne me donnerait pas envie d’entamer mon repas. Pour essayer de nouvelles saveurs, les moyens ne manquent pas : épices, pains, légumes, fruits, viandes, poissons, huiles… Le tout est de prendre le temps de chercher et d’essayer.

C’est pourquoi j’ai été me promener dans les allées du salon Gourmet Food and Wine Selection, qui se tenait les 26 et 27 septembre à Paris Expo – Porte de Versailles. Cet événement – réservé au professionnel – regroupait un grand nombre de marques proposant des produits d’épicerie fine et gourmands. Les marques les plus connues étaient présentes : Kusmi Tea – Lov Organic, A L’Olivier, La Paimpolaise, Newtree, Oorain Brands, Quai Sud, Terre Exotique… Rien de bien passionnant de ce côté là, puisque leurs produits sont vus et revus, sans offrir d’innovation particulière. Epices, confitures, thés, tapenades et autres tartinables, bien sûr il y a de quoi accompagner votre pain et plus encore ! Pour autant, on s’ennuierait presque, les innovations ne sont pas vraiment au rendez-vous.

On notera toutefois la présence de quelques jeunes marques dynamiques, telles que Marlette, qui produit d’excellentes préparations biologiques pour pâtisseries, avec des ingrédients sains et de qualité, Aix et Terra, dont la gamme variée (huiles, thés, confitures, produits à base de truffe, crèmes…) associe saveur et terroir du sud-ouest, Florisens et ses cristaux d’huiles essentielles, ou encore Voyage en Saveurs, dont les confitures sont très créatives. Un peu plus ancien mais toujours très gourmand et en recherche d’innovation, Goulibeur présentait un « Kit à tarte » mettant en avant leur spécialité, le broyé du Poitou. Grâce à ce kit, il devient très simple de réaliser une tarte avec des fruits de saison, en profitant du délicieux goût de cette spécialité régionale.

L’impression que j’ai eu en écoutant quelques conversations entre exposants et visiteurs, c’est que tout le monde était en train de lancer un projet d’épicerie fine, ce qui aura pour conséquence directe la multiplication de ce type de boutique dans les prochains mois. En effet, le secteur est en plein « boom » avec l’intérêt croissant que portent les français à ce type de produit fin, étant de plus en plus attirés par les « beaux » produits, riches en saveurs et de qualité supérieure à ce que proposait jusqu’alors la grande distribution.
Cela n’est pas sans poser plusieurs problèmes : la plupart des créateurs dans ce domaine d’activité n’ont aucune expérience dans le sujet, et ne sont pas particulièrement aptes à effectuer des choix pertinents pour l’élaboration de leur gamme de produits. Ils sont donc souvent conseillés par les marques elles-mêmes, et le risque est de voir apparaître des échoppes aux gammes très similaires. Au final, elles seront très peu attractives – aussi bien en terme de prix que de choix, et seront promises à une fermeture rapide.
Il serait donc pertinent de modérer un peu l’enthousiasme suscité par l’épicerie fine et tenter de garder les pieds sur terre.

A titre plus personnel, je suis toujours effaré de voir que ces salons sont des occasions pour les visiteurs de passer plusieurs heures à goûter, déguster, essayer, si bien qu’ils finissent par ne plus rien distinguer. Toute cette profusion de dégustations libres a plutôt tendance à me retourner l’estomac…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *