J’aime quand des personnes parviennent à insuffler à un lieu que je connaissais précédemment une nouvelle vie, une nouvelle identité, complètement différente de la précédente. Autant il peut être relativement facile d’arriver, de s’installer et de continuer ce qui avait été entrepris précédemment (quoique, ça n’a rien de vraiment simple non plus), autant tout réinventer dans les mêmes murs nécessite une certaine dose d’imagination.

Ce restaurant de la rue des Mathurins, je l’ai connu lorsqu’il s’appelait Quinoé, une table dont le concept était de ne proposer que des produits certifiés équitable ou agriculture biologique, dans un cadre « respectueux des hommes et de l’environnement ». Les jeunes entrepreneuses Marion Streiff et Mélissa Sanchot s’étaient pour cela entourées de chefs compétents et pointus, tels que Jean-Sébastien Bompoil, Chef fondateur de L’atelier des Chefs. Cependant, dans un quartier où la concurrence sur le créneau de la restauration rapide est particulièrement rude, l’adresse n’avait -semble-t-il- pas réussi à trouver son public et a « rendu son tablier » fin juin 2011.

Depuis, le lieu a complètement changé de visage sous l’impulsion de Claire Menini, une jeune restauratrice. A présent, plus rien à voir avec les habituelles « cantines de cadres » que l’on peut trouver dans le quartier : le décor est très cosy, plus ou moins directement d’adresses londoniennes, avec un choix sans cesse renouvelé de plats, salades et desserts.
Pas de barquettes en plastique, les propositions du jour sont disposées derrière un grand comptoir où le service composera vos plats en fonction de vos envies. Pas de produits congelés non plus, tout est frais du jour, et de fait, de saison.

Dans ce « lieu de vie et de convivialité », on peut ainsi déguster les plats concoctés par Thomas Simon, le chef chez Twenty Peas. Tartes aux légumes divers (butternut, légumes du soleil, patate douce …), salades gourmandes (fenouil cru, fêta et sumac, aubergines rôties et grenade, …), cakes variés, soupes, viandes et poissons, les becs salés trouveront de quoi se nourrir de façon gourmande, simple et saine. Même constat du côté des desserts, où l’on se régale du teacake, de muffins, de tartes aux fruits, d’un carrot cake et bien plus encore…
Nous sommes bien loin des recettes toujours plus compliquées que l’on retrouve dans nombre de concepts de restauration « à la mode » dans les alentours. Cette authenticité et cette simplicité en deviennent presque dépaysants et permettent de faire une vraie pause en plein milieu d’une journée dans ce quartier strict et stressant qu’est celui de la Madeleine.

Au delà de l’aspect purement conceptuel du lieu, le choix a été fait de faire appel à des fournisseurs réputés pour certains produits : le vin provient du caviste « La Contre Etiquette », les thés de chez l’Autre Thé, les fromages sont sélectionnés par Neal’s Yard, une adresse bio londonienne… et pour le brunch du dimanche, le pain et les viennoiseries descendent de chez Gontran Cherrier. Voilà qui aura de quoi assurer aux painrisiens que nous sommes le bon goût de ces restaurateurs.

On appréciera aussi le fait que l’adresse multiplie les services pratiques et bien vus : vente à emporter, service traiteur et cocktail, on peut ainsi aisément emporter un peu de cette douceur chez soi ou la faire partager lors d’événements. Au delà de ça, la consommation sur place peut tout aussi bien se faire au petit déjeuner, au déjeuner qu’au goûter, grâce à des horaires d’ouverture étendus (du lundi au vendredi de 9h à 19h, ainsi que le brunch de 11h à 15h30 le dimanche) et à la diversité de la gamme.

Tout cela ne serait rien sans un service aussi charmant et disponible que celui que l’on trouve ici, bien différent des standards que l’on peut trouver dans le quartier : à l’image du décor, les humains sont tout aussi authentiques, un peu « rock n’roll ». Je ne vous cache pas que ce type d’endroit tient presque pour moi de l’oasis de fraicheur indispensable dans des zones telles que celles-ci. D’ailleurs, c’est ce qui fait sa force et explique très certainement son succès : pour exister, soyez remarquables ! Même si votre clientèle a une fâcheuse tendance au classicisme…

Infos pratiques

59 rue des Mathurins – 75008 Paris (métro Saint-Augustin, lignes 9 & 14) / tél : 01 42 66 26 13
ouvert du lundi au vendredi de 9h à 19h et le dimanche (brunch) de 11h à 15h30.

Faut-il y aller ? Que ce soit pour le petit-déjeuner, le déjeuner, un tea-time gourmand ou même un brunch (avec des produits de Gontran, ça ne se rate pas !), bien sûr. Twenty Peas offre l’opportunité d’une vraie pause authentique et savoureuse en plein coeur du quartier de la madeleine. Les produits sont frais, sains et sélectionnés avec soin, en plus d’être renouvelés de façon régulière ce qui permet d’éviter toute lassitude. De plus, le décor est vraiment soigné et réussi, accompagné d’un service charmant et bien à l’image de l’endroit. Un ensemble cohérent comme on les aime.

6 réflexions au sujet de « Twenty Peas, Paris 8è, la restauration cosy dans un quartier strict »

  1. Effectivement une adresse intéressante, dans l’esprit British, surtout pour les gâteaux.
    Toutefois, Neal’s Yard est une place de Londres. Veux-tu parler de Neal’s Yard Dairy, le plus grand fromager anglais dans le même quartier? Il n’est pas bio mais fournit une sélection rigoureuse de fromages fermiers dont de fabuleux mature cheddar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *