Avant de créer le painrisien, j’étais un internaute lambda (même si je le reste !) et je consultais divers sites et blogs pour m’informer sur l’actualité gastronomique et culinaire de Paris et d’ailleurs. Le problème, c’est que l’on est vite amenés à relire les mêmes informations, à voir les mêmes photos… Pas très créatif, tout ça.

Au final, au lieu de créer du contenu, beaucoup se contentent de faire un affreux copier-coller de communiqués de presse, distillés par des agences dont on ne peut que saluer l’efficacité. Pour autant, l’information de l’internaute n’est pas vraiment respectée, puisque tout cela est nécessairement biaisé. Le blogueur n’aura pas été vérifier par lui même la véracité des dires du texte, mais sera satisfait car il traite d’un sujet potentiellement « tendance », donc vecteur de trafic. A mon sens, tout cela revient à… se moquer du monde. Soit on fait le choix de s’impliquer dans une démarche honnête et créative, soit… on ne fait rien du tout. Etre dans la demi-mesure revient à enrichir ce fabuleux outil qu’est internet d’une coquille vide.

Certains sont tout de même plus corrects et essaient de rédiger un vrai billet à partir du texte qu’ils ont reçu. C’est mieux, bien sûr, mais ce n’est pas vraiment suffisant : là encore, ils seront amenés à réutiliser des photographies fournies par l' »annonceur », donc à l’avantage du produit. Seulement, il y a souvent un fossé entre l’annonce et la réalité. J’essayerai de vous en donner quelques exemples dans les prochains jours, pour vous montrer à quel point c’est criant et combien la tromperie est manifeste.

Je voudrais inciter chacun à adopter une démarche plus honnête vis à vis de son lectorat, à faire les choses convenablement. Certes, c’est très souvent un simple hobby, il ne faut donc pas que cela prenne trop de temps. Ce n’est pas pour autant que l’on doit parvenir à un résultat douteux, destiné seulement à générer du trafic, pour servir un égo ou un intérêt purement pécunier.
Pour ma part, j’ai fait le choix de ne jamais reprendre de communiqué de presse sur le painrisien, et de n’utiliser que des photographies que j’aurai réalisé par moi même. Si je n’en ai pas, je n’en mets pas. C’est aussi simple que ça. De plus, rien n’empêche de compléter le billet par la suite. Une démarche exigeante… pour toujours vous informer au mieux !

2 réflexions au sujet de « Les blogs « gastronomie » et les communiqués de presse »

  1. Voilà une démarche que je salue et comprends tout à fait ! Je fais de même et suis scandalisé par les articles sponsorisés… En général, je reste objectif et critique et je ne réponds pas à toutes les demandes des agences de com…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *