Cyril, Sébastien, Cyril… Qui de l’un ou de l’autre allait finalement ouvrir le premier ? Une drôle de question gourmande…
Au final, le suspense s’est achevé aujourd’hui, avec l’ouverture de la Pâtisserie by Cyril Lignac au 24 rue Paul Bert, dans le 11è arrondissement – en face du Chardenoux.

Ce n’était pas forcément celui des deux que l’on attendait le plus sur ce créneau, car on connaît davantage le personnage en tant que cuisinier, mais il faut savoir que Cyril Lignac possède également un CAP de Pâtissier, ce qui lui permet d’être tout à fait légitime pour ouvrir un tel endroit. Cependant, on devrait tout de même dire « la Pâtisserie by Cyril Lignac… & Benoît Couvrand ». En effet, pour développer la gamme et gérer la production au quotidien, le chef cathodique a recruté l’ancien bras droit de Christophe Adam chez Fauchon. Un choix plutôt pertinent, car le savoir-faire de cet homme, qui a évolué au sein de la maison au fil des années et de l’expérience, est incontestable.
Ainsi, la gamme proposée en boutique est le fruit de la collaboration entre les deux hommes.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette première journée aura attiré les gourmands, et probablement les curieux. Afin de vous faire découvrir en images l’endroit, je m’y suis rendu en fin d’après-midi, vers 17h30.
Mis à part du pain et quelques entremets, on peut dire que la fête était déjà terminée. Pour autant, la file ne désemplissait pas, et les clients se pressaient pour acheter leur pain « chez Cyril ».

Même avec une boutique assez peu remplie, il est possible de se faire une idée sur son aménagement et son service. Lors de la présentation organisée il y a quelques jours, on nous avait mis en avant le soin porté au mobilier et à l’ambiance développée au sein de la pâtisserie. Malheureusement, je ne peux pas dire que j’y ai trouvé une quelconque patte, quelque chose d’attachant ou de séduisant. L’ensemble est sobre et moderne, sans identité. Cela pourrait être la boutique de n’importe qui, en réalité. Il est dommage que Cyril Lignac n’ait pas réussi à imprimer sa « marque » sur les lieux, alors qu’il exprime d’habitude une identité assez forte.

A l’entrée, on retrouve une sélection de salades et plats, ce qui montre la volonté de ne pas être seulement une pâtisserie proposant quelques morceaux de pain. Il est curieux d’avoir conservé ce nom assez segmentant malgré cette « ouverture ». Bien sûr, le plus important reste pour nous le pain.
Comme j’avais déjà pu le souligner, la gamme n’est pas très large pour le moment, car il semblerait que les chefs souhaitent se laisser un peu de temps pour s’adapter à sa clientèle et à ses attentes. Il est donc probable que de nouveaux produits fassent leur apparition dans les prochains mois.
Aujourd’hui, on notera tout de même les élégantes baguettes de tradition, au grignage bien marqué et aux cuissons de bon niveau. Le pain de campagne au levain n’est pas en reste, avec une croûte bien dorée. Parmi les pains spéciaux, le plus intéressant à mon sens est le « pain Bagnat », typique de la gastronomie méridionale. Il se présente ici comme un petit pain rond et est garni d’olives noires et vertes.

Je n’ai pas eu encore l’occasion de goûter aux produits, mais je ne manquerai pas de le faire au plus vite. J’ai toutefois pu apprécier le service, souriant et plein de bonne volonté, malgré le débordement permanent que provoque un premier jour.
Vous l’aurez compris, difficile de se faire une idée nette sur l’endroit aujourd’hui. Cependant, les pâtisseries n’auront certainement pas évolué depuis deux semaines, ce qui a pour conséquence de proposer des produits assez inégaux, comme j’en avais traité ici. A voir.

Infos pratiques

24 rue Paul Bert – 75011 Paris (métro Faidherbe-Chaligny, ligne 8 ou Charonne, ligne 9) / tél : 01 43 72 74 88
ouvert du mardi au dimanche de 7h à 20h.

10 réflexions au sujet de « La Pâtisserie by Cyril Lignac a ouvert ses portes »

  1. Je m’y suis arrêtée au détour d’un jogging : la boulangerie était quasiment vide à 19h 🙂 J’ai tout de même pu acheter du pain en patientant 5 mn.

    La baguette tradition s’est révélée croustillante à souhait — bien que manquant un peu de cuisson, mais peut-être était-ce parce que la fournée se faisait attendre —, grâce à sa grigne marquée et sa croûte inférieure assez épaisse ; et la mie est apparue bien alvéolée. Le goût m’a semblé très équilibré entre salé, sucré et une très légère acidité, mais… il manque d’un peu de relief et de caractère (à mon sens). Des arômes gourmands se dégagent de ce pain lorsqu’on en met un morceau en bouche.
    Bref, ce fut plutôt une bonne surprise (à ma grande surprise 🙂 ), et pour ne rien gâcher de cette expérience, les deux vendeuses étaient ce soir-là réellement charmantes. J’attends maintenant avec impatience de lire ta chronique ! Bonne continuation !

    • Je te rejoins sur l’analyse de la baguette, en lui reprochant également une cuisson généralement un peu courte. J’ai goûté la version torsadée, pas mal du tout, mie bien moelleuse et croûte fine. La farine de chez Viron est de très bonne qualité.

  2. Ping : Cyril Lignac a ouvert une boulangerie pâtisserie. « latrentaineparisienne

  3. Les plus : Les patisseries sont bonnes (très bonnes même, n’ayons pas peur de le dire), malgré un manque de saveur déroutant dans certains gateaux et un parti pris de limiter le sucre. Les prix (soutenus) sont compensés par la qualité.
    Les moins : Zéro pointé pour l’accueil et l’amabilité. Cerise sur le gateau amer, le fait de demander le paiement intégral pour une commande (inédit !) et de demander « une carte d’identité ou un passeport » (!!!!) parceque pour cause de panne du terminal de paiement vous payez par chèque (inédit également), « mais vous pouvez allez retirer de l’argent au distributeur au coin de la rue » (re-inédit).

    Après plusieurs visites, ce qui est certain c’est qu’à l’avenir je préfére traverser Paris plutôt que de retourner chez eux. Payer cher pour de la qualité est un choix, mais le service doit suivre.

  4. Le mariage de ces deux amoureux de la gastronomie ne pouvait que nous satisfaire, on ressent cet amour Dans leurs pâtisseries Felicitations
    Ps je cherche du boulot(LOL)

  5. Ping : Cyril Lignac a ouvert une boulangerie pâtisserie. | LA TRENTAINE PARISIENNE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *