J’aimerais tellement que la notion de partage, pourtant si ancrée dans l’histoire du pain, se retrouve également entre artisans boulanger. En effet, trop peu d’entre eux échangent leurs recettes, créant ainsi une véritable communauté… au service du goût. Ceux qui diffusent le plus leurs créations sont, en définitive les meuniers et leurs démonstrateurs, pour le meilleur et pour le pire : quand on connaît la teneur des mélanges créés par certains d’entre eux, il y aurait de quoi préférer que ces derniers s’abstiennent de toute incursion dans le domaine boulanger pour rester concentrés sur leur métier de base… la meunerie, et donc la matière première, la farine.

Toujours est-il que certains artisans donnent tort à cet individualisme ambiant, où la compétition est souvent plus valorisée de l’échange (il n’y a qu’à voir le succès que rencontrent les concours professionnels !). C’est le cas de Christophe Rouget, qui n’hésite jamais à accompagner l’installation d’un de ses ouvriers, ou à apporter de l’aide à ses confrères parfois en difficulté.
Quant à ses recettes, idées et créations, elles finissent avec le temps par se répandre comme une traînée de poudre bien savoureuse… il faut dire qu’on pourrait difficilement regretter de trouver des produits comme les fameux « grissinis » ou même le Bosphore, ce pain à l’huile d’olive, au miel et à la nougatine.

Boulangerie Degrolard, Taverny (95)

Justement, on retrouve ce dernier toujours aussi bien réalisé, avec sa croûte torréfiée, chez Patrick Degrolard, installé dans le centre de Taverny. Cet artisan ne fait pas que reprendre la fameuse création gourmande mais propose une gamme de pain étendue et savoureuse comme on aimerait en voir plus souvent. Commençons par les fondamentaux, et notamment une baguette de Tradition Bagatelle de très bonne facture, pour seulement 1 euro les 250g. On regrettera seulement le fait que son façonnage offre un rapport mie / croûte plus à l’avantage du premier élément… mais cela demeure anecdotique. Difficile de passer à côté de la moelleuse et aromatique ciabatta nature ou aux olives, de la tourte de Seigle, du pain complet aux fruits secs et autres propositions aux céréales et graines… Des cuissons bien menées et des façonnages appliqués, quoique manquant globalement d’une certaine finesse, viennent parfaire le tableau.

Le pain, Boulangerie Degrolard, Taverny (95)

Les viennoiseries se déclinent avec sérieux entre classiques (croissants, pains au chocolat, pains aux raisins…) et spécialités maisons (escargot pistache-chocolat, torsade au chocolat…). Le feuilletage est bien maîtrisé, les produits soignés. Dommage que l’on ne retrouve pas cette application sur une partie de la gamme de pâtisseries, dont certaines références manquent sérieusement d’élégance : religieuses aux finitions approximatives, éclairs au glaçage discutable et parfois « zébré », tartes aux fruits hors saison… mieux vaut se concentrer sur les réalisations les plus boulangères, à l’image de l’honnête tarte aux pommes. Vous l’aurez compris, Patrick Degrolard est avant tout un boulanger et ses produits l’expriment pleinement. Rien de beaucoup plus intéressant côté traiteur, non plus.

Viennoiseries, Le Bosphore... et la vue sur le Fournil, Boulangerie Degrolard, Taverny (95)

Dans cette boutique tout en longueur, le service se veut sans doute à l’image du décor, sans ornement ni artifice. Cependant, il serait sans doute plus appréciable qu’il fasse preuve de plus de chaleur humaine et de volonté à partager pleinement les beaux produits que sait fabriquer cette maison. Au lieu de ça, on retrouve un mélange de désinvolture et de manque de professionnalisme… ce qui s’en ressent inévitablement sur l’efficacité de la vente. Même si on retrouve des personnes plus expérimentées, l’humain manque toujours à l’appel. Dommage.

Pâtisseries, Le Bosphore... et la vue sur le Fournil, Boulangerie Degrolard, Taverny (95)

Infos pratiques

225 rue de Paris – 95150 Taverny (Transilien Ligne H, gare de Taverny) / tél : 01 39 60 04 10
ouvert du vendredi au mardi de 6h45 à 20h.

Le Bosphore... et la vue sur le Fournil

Le Bosphore… et la vue sur le Fournil

Avis résumé

Pain ? Il s’agit là incontestablement du point fort de la maison Degrolard. Réalisé à partir d’une farine livrée par les moulins Foricher, le pain se décline autant en variété qu’en qualité. La baguette de Tradition Bagatelle, proposée à seulement 1€ les 250g, nous offre sa belle saveur de froment et sa réalisation plutôt soignée, même si j’aurais apprécié un façonnage plus « fin », laissant plus de champ à la croûte. Le reste de la gamme est à l’avenant : ciabatta parfumées, Bosphore torréfié et sa nougatine aux notes chaudes et croquantes, tourte de Seigle comme miellée, pain Brié moelleux… rien ne manque, ni même les cuissons bien menées. J’aimerais vraiment que plus d’artisans de banlieue prennent le parti d’une telle offre, étendue et qualitative, pour des prix aussi modérés.
Accueil ? Passons du point fort au point faible : l’humain pêche par son incapacité à partager avec vigueur le beau produit vendu ici, on ne retrouve pas de chaleur ni même de professionnalisme particulier… L’impression qui s’en dégage n’est pas particulièrement agréable.
Le reste ? Les viennoiseries prolongent bien l’offre panifiée de la maison Degrolard : entre classiques de bonne facture et créations savoureuses, elles répondent parfaitement aux envies gourmandes de la clientèle, tout comme les plus boulangères des tartes proposées ici. Dommage que le constat ne puisse pas être identique du côté des pâtisseries, manquant terriblement de finesse. Rien de particulier du côté du traiteur, avec une gamme classique.

Faut-il y aller ? Pour le pain, sans aucun doute ! L’offre variée et particulièrement démocratique offerte au tabernaciens (oui oui, ce sont bien les habitants de Taverny !) a de quoi séduire… et même faire rêver d’avoir le même type d’endroit en bas de chez soi. Dommage que le reste des prestations ne soit pas aussi soigné, même si la maison n’en demeure pas moins très recommandable.

Une réflexion au sujet de « Détours en banlieue : Patrick Degrolard, Taverny (95), du pain pour les… tabernaciens »

  1. Ping : 10 Things A French Expatriate Wants You To Know About Bakeries | Xpatnation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.