Il est souvent question d’éclairage pour nous guider, avancer et mieux comprendre les choses qui nous entourent… Parfois, on a l’impression de marcher dans la nuit. Une nuit profonde. Heureusement, qui dit nuit dit aussi étoiles… et lune. Pleine lune ? Pourquoi pas, mais je crois que les gourmands préfèrent seulement une demie-lune, enfin, un croissant.

Des croissants de compétition chez Gontran Cherrier

Bon, d’accord, ces derniers n’ont plus vraiment la forme que peut prendre l’astre selon ses phases – mis à part pour ceux réalisés à partir de margarine -, mais le rapport entre la nuit et le croissant est particulièrement approprié ici : en effet, au travers de son concours du Meilleur Croissant au beurre AOP Charentes-Poitou, le Syndicat de la Boulangerie-Pâtisserie d’Ile-de-France nous « guide » dans l’univers de plus en plus obscur de la viennoiserie, en nous indiquant des adresses recommandables parmi toutes celles qui proposent malheureusement des produits industriels ou de bien piètre facture.
A ce sujet, Jacques Mabille indique dans son édito du mois de Mai qu’une affiche « Viennoiserie Maison » sera adressée aux artisans prochainement. Cela semble donc bouger de ce côté à la Confédération…

Pas plus de suspense, voici donc le palmarès du 13è concours du croissant francilien au beurre AOP Charentes-Poitou :

Catégorie Chefs d’Entreprise

  1. Romain THOMANN – 8 boulevard de la Liberté, 93260 Les Lilas
  2. Benjamin TURQUIER – 134 RdT – 134 rue de Turenne, 75003 Paris
  3. Djibril BODIAN – Le Grenier à Pain des Abbesses – 38 rue des Abbesses, 75018 Paris
  4. Anthony BOSSON – Boulangerie L’Essentiel Mouffetard – 2 rue Mouffetard, 75005 Paris
  5. Frédéric LALOS – Boulangerie des Belles Feuilles – 22 rue des Belles Feuilles, 75016 Paris
  6. Christophe MARIE – La Fournée Normande – 16 avenue Consul Général Nording, 93190 Livry-Gargan
  7. Yohann GRESSENT – Boulangerie-Pâtisserie Colbert – 49 rue de Houdan, 92330 Sceaux
  8. Stéphane GUERARD – 78 avenue de la République, 92120 Montrouge
  9. Frédéric PICHARD – 88 rue de Cambronne, 75015 Paris
  10. Philippe MARACHE – 92 avenue de la République, 75011 Paris

Croissants tout juste sortis du four chez Eric Marché à Nantes

Catégorie Salariés

  1. Albert CHATENET – Boulangerie Joubert – 2 avenue de Verdun, 95150 Taverny
  2. Lionel FAURE – 134 RdT – 134 rue de Turenne, 75003 Paris
  3. Hassan BOUNAMAR – Les Délices de Saint-Martin – 24 rue Saint-Martin, 75004 Paris
  4. Izumi YMAUCHI – Stéphane GUERARD – 78 avenue de la République, 92120 Montrouge
  5. Romain BAUERLE – Maison Pichard – 88 rue de Cambronne, 75015 Paris
  6. Brice LEPENANT – Laurent DUCHÊNE – 2 rue Wurtz, 75013 Paris
  7. Gallardo MARTINEZ – Romain THOMANN – 8 boulevard de la Liberté, 93260 Les Lilas
  8. Sébastien CONFAIX – Boulangerie Joubert – 2 avenue de Verdun, 95150 Taverny
  9. Guillaume MARIE – Aux Trois Petits Mitrons – 2 boulevard Louis Boon, 94370 Sucy-en-Brie
  10. Sandra LALOS – Frédéric LALOS – 104 rue du Point du Jour, 92100 Boulogne-Billancourt

Bien entendu, on retrouve comme toujours des noms connus : la famille Thomann s’était déjà distinguée il y a deux ans, les salariés de la maison Joubert sont des habitués du classement, tout comme peuvent l’être Frédéric Pichard ou Guillaume Marie.
On notera la certaine cohérence qui existe entre le classement chefs d’entreprise et salariés : en effet, les croissants sont généralement les mêmes, et il est presque « rassurant » de voir les différentes maisons primées dans les deux catégories.

Dans tous les cas, la belle performance de la boulangerie 134 RdT est à noter, avec un classement identique sur les deux fronts. Pour rester dans le centre de Paris, c’est la maison Julien qui doit se frotter les mains, citée aussi bien pour la meilleure baguette que pour le croissant avec sa boulangerie de la rue Saint-Martin.
Il y a également quelques surprises, comme la présence de Frédéric Lalos, certainement assez virtuelle du fait de la multiplication de l’artisan… mais également de sa femme. En effet, cette dernière a exercé en tant que tourière chez Pierre Hermé, avant de rejoindre son époux. Son engagement est aujourd’hui récompensé, et il est agréable de voir une femme dans une liste quasiment entièrement masculine, exception faite de Izumi Ymauchi.

J’espère que nous verrons plus de nouvelles têtes l’an prochain, car l’exercice semble un peu tourner en rond, comme si les titres se passaient au sein d’un cercle restreint. Il y a pourtant tellement d’artisans talentueux, ignorés des classement – volontairement pour certains, à tort pour d’autres.

4 réflexions au sujet de « Des demies-lunes pour les nuits des gourmands : les Meilleurs Croissants Franciliens 2013 »

  1. Je suis vraiment content pour Pichard qui réalise un croissant aérien. Je ne dirais pas que c’est le meilleur car cela a peu d’intérêt mais je trouve dommage que l’on ne parle jamais des variétés et différences.
    Il y a de bons croissants denses, légers, fins, robustes, croustillants, fondants et assez d’artisan à Paris pour en goûter toutes les recettes personnelles.

    Cela donne envie de les tester toutefois comme celui de 134RDT, boulanger que j’ai découvert grace à ton site et qui fabrique un pain noir excellent, notamment.

  2. Les croissants du 134rdt sont vraiment délicieux mais pour être honnête les 2 etaient fait par le tourier mr Faure et aucun par mr Turquier.
    Dommage qu’on ne verifie pas l’exactitude de la fabrication.

  3. Ping : Un croissant s’il vous plait. | Les Hollandaises

  4. Ping : Un croissant s’il vous plait. | Les Hollandaises

Répondre à jules Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *