La période estivale est assez intéressante à étudier. Tandis que certains métiers se mettent en sommeil, d’autres voient au contraire leur activité décuplée. En réalité, c’est le moment où l’on fait ce que l’on ne pourrait pas faire avec de la clientèle : des travaux, de la maintenance. Ainsi, les aménageurs de boutiques sont très sollicités en juillet et août, à l’occasion des vacances de nos artisans.

J’avais eu l’occasion de vous parler de la nouvelle boutique de la Maison Pichard, mais aussi de la charmante Alexine revisitée l’an passé. Ces changements d’apparence ont aussi pour effet d’attirer mon attention sur des boulangeries que je n’avais pas visité jusqu’alors. Parfois à tort, parfois à raison.

J’avais souvent descendu la rue Monge sans prendre le temps de m’arrêter à la Boulangerie des Arènes, située au niveau du métro Cardinal Lemoine. Cet été, ce nom a disparu pour mettre en avant le patronyme des propriétaires du lieu, les Gaumer. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils ont… gommé l’ancienne boutique, certes un peu vieillissante, mais possédant beaucoup d’âme que ce nouvel écrin au lignes bien standardisées. Encore une boulangerie « sacrifiée » sur l’autel des normes d’hygiène et des agencements vendus sur catalogue. Le tout reste cependant assez élégant et agréable.

Peu importe, les produits et le service doivent demeurer nos principales préoccupations. De ce côté là, la maison nous propose des prestations de bon niveau, à commencer par le pain. La baguette de Tradition, réalisée comme le reste de la gamme à partir d’une farine des Moulins de Cherisy, présente un diagramme assez intéressant : elle pèse en effet 300g, ce qui a pour effet de lui donner un caractère assez charnu. A cela s’ajoute une texture et un parfum de crème agréables, même si un peu trop soutenu à mon goût. Les cuissons sont bien menées, un constat qui se réalise tout autant sur les autres produits de la gamme.
Ils sont nombreux, d’ailleurs : pains au levain (baguette, seigle, pain à la coupe) à la douceur agréable, pain Lutèce aux céréales et épices, petits pains individuels variés… Une belle offre et des tarifs modérés, un combat que bien d’autres boulangers devraient mener… mais tous ne sont pas aussi proches des arènes.

Sandwiches en libre-service

Pour le reste, on retrouve des viennoiseries classiques plutôt modestes, à l’image des pâtisseries qui ne dénotent pas particulièrement. On y préférera les produits les plus « simples » et boulangers, à l’image des tartes à la part et des gourmandises variées (financiers, …). Côté traiteur, ce sont des sandwiches dans la moyenne, accompagnés de quiches et tartes salées qui assurent le service.

En parlant de service, on appréciera le dynamisme et la « fraicheur » des jeunes filles oeuvrant en boutique, apportant le côté humain qui a un peu tendance à faire défaut dans ces boutiques modernes.

Infos pratiques

31 rue Monge – 75005 Paris (métro Cardinal Lemoine, ligne 7) / tél : 01.43.26.29.29
ouvert tous les jours sauf le mercredi de 7h à 20h30.

Avis résumé

Pain ? Une gamme étendue, du soin et des prix raisonnables, le combat est gagné pour la boulangerie des arènes. La baguette de Tradition possède son petit caractère, avec un côté assez charnu dû à son diagramme de fabrication (elle pèse en effet 300g) et un parfum de crème soutenu. Les pains au levain ne sont pas en reste, avec une baguette et un pain à la coupe tout aussi sérieux. Les amateurs de saveurs originales pourront se tourner vers le pain et la baguette Lutèce, intégrant un mélange de céréales et d’épices. Des petits pains aux ingrédients variés (50cts la pièce) satisferont quant à eux les gourmands. Conservation honorables, également.
Accueil ? Jeune et souriant, plutôt dynamique, c’est appréciable dans ce lieu un peu froid et moderne qui a pris place ici depuis l’été. On appréciera tout de même le côté pratique de l’agencement, avec un armoire dédiée au sandwiches et boissons en libre-service, ainsi qu’une caisse prévue pour leur paiement.
Le reste ? Les viennoiseries sont honnêtes, sans plus, tout comme les pâtisseries qui ont tendance à manquer de finesse dans leur réalisation. Du classique, qui nous incite à nous tourner vers les propositions les plus simples et « boulangères ». Si l’on s’intéresse au salé, ce sont les sandwiches dans la moyenne qui occupent le plus de place, accompagnés de quiches, pizza et tartes variés. De quoi constituer un repas rapide.

Faut-il y aller ? La maison Gaumer nous propose une belle gamme de pains et propose des produits tout à fait honnêtes, à des tarifs abordables. Dotée de sa toute nouvelle boutique, elle pourra certainement proposer une organisation plus efficace à l’heure du déjeuner, même si l’on regrettera le charme que pouvait avoir l’endroit précédemment. Néanmoins, l’accueil demeure toujours agréable, et c’est certainement l’élément qui compte le plus.

4 réflexions au sujet de « Boulangerie des Arènes / Maison Gaumer, Paris 5è, ils ont gommé l’ancienne boutique »

  1. S’ils ont refait à neuf la boutique , c’est parce qu’il y a eu un incendie il y a quelque temps, je crois. De toute façon ,quand on voit les labos à l’ancienne, dans les sous sols, je peux vous assurer, qu’une remise à neuf aux normes, est très souvent nécessaire .

  2. Je peux vous assurer ( étant un grand amateur de cette boutique) qu’elle n’a jamais brûlée. De plus ayant eu l’occasion de visiter les locaux ceux ci sont d’une remarquable propreté et très aux normes:)
    De plus si l’on passe souvent de nombreux produits nouveaux viennent varier la marchandise ( ils défilent comme les saisons). Les propriétaires sont aussi très agréable et les prix plus qu’abordable lorsque l’on a conscience du prix des matières premières et des moyens de productions actuels.
    Sur ce amis forumeurs ou amateur de bonnes gourmandises je vous laisse aller dans cette très belle et neuve boutique 🙂

  3. Excellente. De loin la meilleur boulangerie du quatier (monge, cardinal lemoine, maubert).

    Leurs pains au chocolat sont a tomber, tres fins, les gateaux/patisseries changent assez regulierement pour permettre d’apprecier le savoir faire des patissiers. Les viennoiseries sont pas mal. Elles ont au moins la qualité d’etre « fraiches ».
    Invitant souvent des amis pour le petit dejeuner l’ete et preferant des vrais pain au chocolat pour moi meme le matin, je les achetes toujours ici, et il m’arrive meme parfois d’y passer deux fois par jour, a 16h30 pour profiter de la deuxieme fournée et manger des pains tout chauds hihi ^^

    Personnel Adorable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *